En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Jennifer de Koh Lanta : "J'aurais voté Claude !"

Article par LT , le 25/10/2010 à 15h53 1 commentaire

Jennifer, la Marseillaise au tempérament de feu de Koh Lanta Vietnam, dévoile pourquoi elle a abandonné et livre sa vérité de l'aventure, avec son franc-parler habituel.

Pourquoi avoir quitté l'aventure ?
J'en avais tout simplement marre. Je ne prenais plus aucun plaisir dans l'aventure. Même quand Abdellah m'a remis le totem, je n'ai rien ressenti, donc je ne voyais pas l'utilité de rester. Je pensais aussi beaucoup à ma mère. Si nous avions gagné le jeu de confort qui offrait le coup de téléphone à un proche, ça m'aurait peut-être permis de tenir. J'ai préféré partir plutôt que devenir de plus en plus agressive.
 
Vous n'avez jamais regretté ce choix ?
Pas du tout. Je ne suis pas du genre à prendre une décision sur un coup de tête. Pour participer à Koh Lanta j'ai dû passer plusieurs castings, ça n'a pas été facile, j'ai donc bien pesé le pour et le contre avant de partir et je savais que c'était la bonne décision. J'ai déjà fait de la compétition et je n'ai jamais abandonné mon équipe. Là, ce n'est pas grave, je les laisse alors qu'ils sont plus nombreux que l'autre tribu, il faut arrêter de dire que je les pénalise. En plus, Koh Lanta est un jeu où à la fin tout le monde se bat pour soi, l'équipe ça ne vaut qu'un temps.
 
Si la situation des Rouges n'avait pas été aussi favorable, vous auriez changé d'avis ?
Tout est possible. Peut-être... C'est difficile de répondre à cette question car sur le moment on se dit juste que rien ne va et qu'on veut rentrer chez soi. Mais c'est vrai que si j'avais senti que mon départ pénalisait vraiment l'équipe j'aurais éventuellement pu revenir sur ma décision. Il faut aussi comprendre que sur le camp, ce n'est pas forcément la grande amitié entre tout le monde. C'est dur de vivre en groupe avec des gens aux caractères si différents et de devoir les supporter. L'attente est très longue sur l'île, ça ne se passe pas comme dans l'émission où les gens ne voient que quelques passages de vie sur le camp et deux épreuves à la va-vite. J'ai essayé d'attendre un conseil pour partir mais nous n'arrêtions pas de gagner !
 
Jean-Pierre a exprimé lui aussi cet aspect de Koh Lanta dont on ne se rend pas bien compte à l'écran. La vie sur le camp...
C'est clair que ça n'a rien à voir. J'ai décidé de participer à Koh Lanta par rapport à ce que je voyais à la télé, les épreuves, l'esprit d'équipe... Je ne pensais vraiment pas que la vie sur le camp était aussi longue. Je suis d'ailleurs déçue que l'émission montre une image des filles se prélassant tout le temps sur la plage alors que sincèrement, sur l'île, il n'y a pas grand-chose à faire. Nous allions chercher du bois et parfois nous surveillions le feu avec Laurence mais ce n'est pas montré à l'écran. Après c'est facile de critiquer devant sa télé quand on n'a pas été retenu et qu'on n'a pas postulé.
 
Vous trouvez que le montage de l'émission ne vous rend pas service ?
Vu les images qui sont montrées c'est clair. Je vous le répète, il n'y pas énormément de choses à faire sur l'île. Quand une cabane est construite, il faut juste s'assurer que le feu tienne, l'alimenter en bois et chercher un peu à manger certes. Mais nous avions du mal à nous imposer face aux garçons, qui voulaient tout faire tout seul. J'aurais aimé participer un peu plus, mais je ne regrette pas mon aventure.
 
Les rapports entre les filles et Boris sont-ils bien retranscrits ?
Au départ c'était un bonheur de l'avoir dans l'équipe des filles, même si je comprends qu'il se soit senti perdu. Et puis ces idées étaient plutôt farfelues. Mais après la formation des équipes mixtes, il a totalement changé de comportement envers nous, en nous donnant des ordres. Comme s'il voulait devenir un homme alors qu'il n'avait pas réussi à l'être quand on en avait besoin. C'était énervant, vu que nous devions déjà composer avec les directives de Claude et Abdellah.
 
Pensez-vous que vous auriez pu aller loin dans l'aventure ?
Difficile à dire. Je pense que oui forcément. J'avais ma place. Si j'avais eu le coup de téléphone à un proche, si j'avais gagné plus d'épreuves de confort ça m'aurait sûrement fait du bien car j'avais faim. Mais on ne peut pas savoir.
 
Avez-vous des regrets ?
Aucun. Si c'était à refaire je dirais oui pour 20 jours et non pour 40 jours. C'est le seul regret que je peux avoir, le fait que ce soit aussi long.
 
Quel est votre plus beau souvenir ?
Gagner des épreuves, c'était vraiment le pied !
 
Au prochain conseil vous pensiez voter contre qui ?
Si ça ne tenait qu'à moi j'aurais voté Claude, mais avec les autres filles nous avions choisi d'éliminer Boris... A y réfléchir je pense que j'aurais quand même voté contre Claude. C'était compliqué niveau stratégie car nous n'arrivions pas attiré un des garçons vers nous, ils étaient hyper soudés. Quant à Boris, il ne pouvait plus nous encadrer ! (Rires)
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience