En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Jean-Pierre de Koh Lanta : "J'ai été naïf"

Article par LT , le 22/10/2010 à 22h30 1 commentaire

Trahi par ses anciens équipiers, Jean-Pierre doit quitter Koh-Lanta. Il revient sur son aventure, avec plein de bons souvenirs et quelques regrets...

Vous sentez-vous trahi par le vote de Philippe, Kunlé et Véronique ?
Je suis surpris et un peu déçu. Quand on a le rôle du capitaine et qu'on s'exprime énormément comme c'est mon cas, on est plus exposé. Je pensais qu'on avait su créer une certaine unité dans la nouvelle équipe mais je me rends compte que tout cela est train de prendre une autre orientation. Philippe et les autres sont jusqu'au-boutistes dans la défense des ex-Rouges alors que moi je pensais être dans une compétition collective où l'appartenance de départ ne rentrait pas en ligne de compte, même si on peut développer certaines sensibilités avec des gens avec qui on a partagé plus de choses dans l'aventure.
 
Regrettez-vous votre choix au moment de composer la nouvelle équipe ?
Non je n'ai pas de regret sur le choix des candidats. Ca s'est fait naturellement. Une équipe expérimentée face à des jeunes aux dents longues. Pour moi nous avions la force et l'intelligence pour rivaliser, à la condition de rester unis dans la méthode et dans l'action. Or je m'aperçois que Philippe ne se remettra jamais d'avoir basculé dans l'autre île. Il est resté bloqué sur les Koh Lanta des années précédentes où on pouvait effectivement nouer certaines alliances très tôt, mais cette année, les règles ont changé, il y a eu un mélange avant la réunification. Il s'est enfermé dans cette attitude et je ne comprends pas pourquoi. Avec le recul, je me dis que j'aurais peut-être dû prendre Claude à la place de Philippe.
 
Vu ce pragmatisme que vous affichez, pourquoi avoir toujours voté contre Aurélie plutôt que Véronique ?
Le problème, c'est qu'à l'écran on ne se rend pas compte de l'activité de Véronique sur le campement. Elle fait ce qu'elle peut sur les jeux, vu son âge, mais elle compense largement par son utilité sur le camp, contrairement à Aurélie qui se laisse vivre. En plus elle collait tout le temps Marine, ce qui l'empêchait de s'intégrer. En revanche elle se bat bien dans les épreuves, mais au moment du vote, il faut toujours avoir en tête les épreuves d'un côté et la vie sur le camp de l'autre. Et il faut bien avoir conscience que la vie sur le camp, c'est 90% de l'aventure, alors qu'à l'écran les épreuves paraissent plus importantes.
 
En revanche, ce dont on se rend bien compte, c'est que Véronique, Philippe et Kunlé vous éliminent juste parce que vous ne les soutenez plus dans leur stratégie...
Depuis le début je leur dis que c'est une erreur. Quand nous arrivons sur la nouvelle île, il faudrait être stupide pour ne pas se rendre compte que nous sommes cinq ex-Rouges pour trois Jaunes, donc si nous avions été en difficulté nous n'aurions effectivement pas voté les uns contre les autres. Mais après, pour moi, ça devait être au mérite. Et ça n'aurait pas forcément été Véronique, il ne faut pas se fier aux apparences. A mon avis, elle est bien plus utile que Boris par exemple. Il faut aussi savoir s'insérer dans un groupe. Philippe qui pleure parce qu'il a perdu son joujou, Kunlé qui est toujours d'accord avec tout le monde, Véronique qui ne dit jamais rien... Ce serait facile de critiquer, mais ce n'est pas le but.
 
S'insérer dans un groupe, bien, mais prendre la tête d'un groupe, n'est-ce pas dangereux ?
Oui clairement. Mais cela s'est fait à l'unanimité d'abord et ensuite c'est Denis Brognart qui m'a désigné. Il n'y avait pas de hiérarchie entre nous, j'étais juste là pour dire les choses. Effectivement tous les candidats de Koh Lanta qui ont eu cette caractéristique y sont passés. Je me souviens de Freddy, un leader extraordinaire. Même si je ne me compare pas lui car je l'admire énormément.
 
Pensez-vous que le départ d'Alain a changé le déroulement de l'aventure, pour vous notamment ?
Je pense en effet que ça se serait passé autrement si Alain était resté. Il était plus dans mon état d'esprit, avec l'objectif de défendre des valeurs de dépassement de soi, d'honnêteté, pas de trahison, pas d'alliance, de stratégie avant l'heure. Comment peut-on éliminer Marine ? Comment peut-on vendre Ronaldo pour conserver un joueur de troisième division ? Mais pour Philippe il y avait des cartouches à griller, les ex-Jaunes, qui n'avaient rien demandé, les pauvres.
 
Pour contrer cette stratégie, vous n'avez jamais pensé à vous allier avec Aurélie et Marine ?
Je pensais être suivi sur le vote contre Aurélie, comme je l'avais été sans qu'on se concerte plus que ça sur Virginie. Tout le monde s'accordait à dire qu'Aurélie était celle qui en faisait le moins. Je ne me suis pas méfié et j'ai peut-être été un peu naïf sur le coup. A aucun moment ils ne sont venus me voir pour me mettre en garde.
 
Quels sont vos meilleurs souvenirs de l'aventure ?
Il y en a beaucoup. La première vue sur le ponton, en découvrant Denis Brognart, ce pays magnifique, du peu que j'en ai vu, les amitiés que j'ai pu lier sur l'île avec Kunlé, Claude, Véronique, Alain, ce sont des gens authentiques. Le dépassement de soi aussi dans des conditions extrêmes. Si c'était à refaire, je n'hésiterais pas une seconde, je souhaite à tout le monde de vivre une telle aventure.
 
Qu'est-ce qui vous a paru le plus difficile ?
L'enfer des insectes. Et les conditions de vie dans l'ancien camp des Jaunes, qui sont vraiment insupportables. Si nous avions récupéré notre camp peut-être qu'Alain n'aurait pas fait son malaise par exemple, mais avec des si...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience