En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Exclusif - Jade de Koh Lanta : "Filomène, je ne lui en veux pas"

Article par , le 21/08/2009 à 17h54 5 commentaires

A quelques jours du début de la neuvième édition de Koh Lanta, Jade, finaliste déçue de Koh Lanta : le retour des héros, a accepté de revenir sur l'aventure en répondant à nos questions.

Comment allez-vous depuis votre participation à Koh Lanta : le retour des héros ?
Ça va super bien, je suis revenue à mes premières habitudes, même si ça a été un peu difficile d'encaisser tout ce qui s'est passé à la fin. J'ai eu un peu mal à m'en remettre mais aujourd'hui ça va super bien !
 
Comment avez-vous vécu la fin en demi-teinte de Koh Lanta : le retour des héros ?
Aujourd'hui, j'ai digéré le fait d'avoir perdu mais pas que ça, j'ai aussi le digéré le fait que ça n'a pas forcément été une victoire au mérite, c'est comme ça. Je n'ai aucune rancœur, aucune rancune, je suis passée à autre chose.
 
La dernière émission s'est terminée en règlement de comptes avec Filomène, comment l'avez-vous vécu, et comment le vivez-vous aujourd'hui ?
Filomène était tellement persuadée qu'elle irait en finale qu'elle a très mal digéré le fait que ça ne soit pas le cas. Elle a eu un comportement excessif. Ce n'est plus mon amie, mais c'est vrai que dans le jeu, on a eu toutes les deux des notions de l'amitié très différentes. Personnellement, ça m'a permis de voir qui elle était vraiment, mais je ne lui en tiens pas rigueur. Encore une fois, je n'ai aucune rancune, je ne lui en veux pas, elle est comme elle est. Tout ce qu'elle m'a dit fait partie du passé.
 
Avez-vous des regrets par rapport à ça ?
Je n'ai aucun regret. Avec tout ce qui s'est passé après la fin de Koh Lanta : le retour des héros, ça m'a conforté dans le choix que j'avais fait de préférer Romuald à Filomène. Pour avoir la réaction qu'elle a eue sur le plateau trois mois après la fin du tournage, c'est vraiment qu'elle n'avait pas avalé ma décision. Sur le moment, j'avais hésité et je m'étais demandé si j'avais pris la bonne décision. Sa réaction n'a fait que la renforcer.
 
Est-ce pour régler des comptes que vous sortez un livre aujourd'hui ?
On m'a demandé de faire un livre à l'attention des jeunes, pour transmettre ce que j'avais vécu dans le sport, dans mon enfance... C'est ce que j'ai fait, mais ça n'est pas du tout un règlement de comptes, ça n'est pas pour pleurer. C'est comme un compte-rendu sur mon expérience.
 
Au tout début, qu'est-ce qui avait motivé votre première participation à Koh Lanta ?
Pour la première fois, je n'avais pas de motivation spéciale. C'est d'abord mon chéri qui me voyait faire une telle aventure, alors que moi pas du tout. Finalement sa mère m'a poussée elle aussi à proposer ma candidature, donc je l'ai fait, mais sans aucune conviction. Je me disais qu'il devait y avoir tellement de candidatures que la mienne ne sortirait pas du lot. Quand je me suis finalement retrouvée sur l'île, je me suis débrouillée et j'ai vécu l'aventure Koh Lanta au jour le jour. Je n'avais pas de motivation particulière. C'était vraiment pour l'aventure, et c'est d'ailleurs pour ça que je suis restée moi-même. Je n'avais pas peur de dire ce que je pensais aux autres, je n'avais pas peur de montrer mon vrai caractère... C'est peut-être ça qui m'a porté préjudice. 
 
Vous avez hésité à participer à Koh Lanta : le retour des héros ?
J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup hésité à le refaire. Je ne me voyais pas aller jusqu'au bout parce que je me disais qu'il y aurait forcément des pointures. Ayant déjà gagné une fois, je me suis demandé si ça valait le coup et j'ai dit oui au dernier moment. C'était limite mais je ne regrette pas du tout.
 
Quel souvenir gardez-vous de votre double expérience ?
C'est bizarre mais j'ai vraiment eu l'impression de vivre la même aventure deux fois ! Pour moi, Koh Lanta : le retour des héros c'était un copier-coller de ma première participation. Je me suis retrouvée avec le même type de personnes, je me suis battue avec le même type de personne. En 2007 c'était Grégoire, et sur le Retour des héros, c'était François-David. J'ai perdu contre les deux sur les mêmes épreuves, et je les ai chacun battus sur les mêmes épreuves. Même si je n'ai pas gagné Koh Lanta : le retour des héros, et que le paysage avait changé, c'était vraiment pareil, un copier-coller !
 
Vous accepteriez de participer une troisième fois à Koh Lanta ?
Non, là je pense qu'il ne faut pas pousser ! Une troisième fois, il n'y aurait aucun intérêt. Autant sur le Retour des héros, il y avait un challenge face à des gens aguerris, mais je ne verrai pas vraiment l'utilité.
 
Pensez-vous que Koh Lanta a eu un impact sur votre vie d'aujourd'hui ?
Personnellement, ça ne m'a pas bouleversée, même si ça m'a fait beaucoup mûrir. Ça reste gravé, c'est en moi. C'était une aventure autant terrible qu'enrichissante, mais ça n'a pas vraiment changé ma vie quotidienne. J'ai repris mes activités normalement.
 
A quoi ressemble votre vie aujourd'hui ?
Je suis très investie sur le projet Les Portes du désert, je fais toujours beaucoup de sport, de course à pied, d'escalade et de sports mécaniques que j'affectionne toujours autant.
 
Vous pouvez nous parler des Portes du désert ?
C'est un complexe de 28 hectares de sable qu'on va ouvrir à une vingtaine de kilomètres de Marrakech. On va y mettre des activités mécaniques, des équipements. Ce sera une sorte de parc dont le thème principal sera le désert.
 
Avez-vous gardé des contacts avec d'anciens candidats ?
Beaucoup avec Tony, le week-end dernier j'étais chez lui ! Je vais l'initier aux sports mécaniques.
 
Pensez-vous suivre la nouvelle édition de Koh Lanta qui débute le 28 août ?
Oui bien sûr ! C'est certain, j'ai envie de voir ce que ça donne cette année !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience