En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Frédérique Jossinet : "Koh Lanta, c'était un grand souffle dans ma vie"

Article par , le 30/04/2010 à 22h55 0 commentaire

Eliminée de Koh Lanta au bout de 14 jours d'aventure, la championne de judo Frédérique Jossinet a accepté de répondre à nos questions. Impressions.

Connaissiez-vous Koh Lanta avant de vous lancer dans l'aventure ?
Pas trop honnêtement ! J'en avais beaucoup entendu parlé au judo, par l'intermédiaire des athlètes féminines... Après,  quand on m'a contactée pour participer à Koh Lanta le Choc des Héros, je m'y suis intéressée. J'ai regardé d'anciens épisodes, et j'ai connu Koh Lanta un peu comme ça.
 
Qu'est-ce qui vous a poussé à y participer ?
C'était bien placé dans la saison et puis ça allait me permettre de prendre du recul, de me poser les bonnes questions sur mon environnement sportif et les activités que j'ai dans la vie quotidienne. Koh Lanta c'était un grand souffle, une parenthèse dans ma vie.
 
Vous en aviez besoin ?
Je vis à 100 000 à l'heure, je fais beaucoup de choses, le sport me prend beaucoup de temps au quotidien et puis je suis souvent partie aussi, du coup Koh Lanta était pour moi un bon moyen de souffler, de réfléchir à mon avenir et à ce que je voulais vraiment, c'est-à-dire à mettre peut-être un terme à ma carrière pour les bonnes raisons.
 
Vous êtes une aventurière dans la vie ?
Je pars souvent faire du surf à l'aventure et ce côté-là me plaisait bien dans Koh Lanta. En plus je savais que ça se déroulerait au bout du monde, et puis le concept avec d'autres sportifs me paraissait super sympa.
 
A quoi vous attendiez-vous exactement avant de faire Koh Lanta ?
Je pensais que ça allait être dur, mais pas si dur que ça quand même. Je ne pensais pas que Koh Lanta aurait autant d'impact sur le retour à la vie normale.
 
Qu'est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?
En tant que femme, l'hygiène ! Franchement, dans la vie, je mets beaucoup de crème, j'aime me maquiller, me faire les ongles, mais dans Koh Lanta, on vit les uns sur les autres, il n'y a aucune hygiène ! La promiscuité et le manque d'intimité ça c'était très dur !
 
Dans Koh Lanta, comment avez-vous vécu les tensions entre équipes et/ou concurrents ?
J'étais partie aussi pour vivre une aventure humaine, et j'étais super contente au moment de la réunification ! Je me suis vite aperçue que ça n'était pas du tout le cas pour les ex-jaunes ! Ils ont un peu confondus être adversaire dans les épreuves et être adversaire dans la vie... Sincèrement ils ont du faire un complexe d'infériorité et ils ont tout mélangé.
 
Vous leur en avez voulu de vous avoir éliminée en majorité ?
Non pas du tout, c'est juste qu'on n'a pas du tout le même esprit. Je suis habituée à combattre des copines qui deviennent des adversaires quand on s'entraîne entre nous. Mais c'était leur stratégie.
 
Vous êtes partie à Koh Lanta avec des questions, avez-vous trouvé des réponses ?
Bien sûr ! Je suis plus que jamais déterminée à remporter le championnat du monde au mois de septembre au Japon, en parallèle, j'ai envie de transmettre mes connaissances pour faire avancer les sports en général.
 
Donc on pourrait très bien vous imaginer en Secrétaire d'Etat aux Sports par exemple ?
Honnêtement, même si je vais avoir un super diplôme de l'ESSEC, je pense que je fasse Sciences Po ou l'ENA en plus et ça risque d'être compliqué ! Je suis déjà élue à la Mairie de Paris, je fais partie du comité des athlètes de haut niveau au Comité Olympique, et je suis aussi élue à ma fédération internationale. Je suis vraiment en train de me former en ce moment et je me sens capable d'avoir des responsabilités dans un avenir plus ou moins proche. C'est peut-être grâce à Koh Lanta d'ailleurs tout ça !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience