En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Christina de Koh Lanta : "Le plus dur pour moi ? Ne pas manger et le manque d'hygiène"

Article par AE , le 18/09/2009 à 22h30 4 commentaires

Eliminée par ses coéquipiers Koror, Christina a malheureusement quitté l'aventure Koh Lanta a l'issue du quatrième épisode. Elle a accepté de nous livrer ses impressions.

Commençons par le début, qu'est-ce qui avait motivé votre candidature à Koh Lanta ?
Je plaisantais beaucoup avec mes sœurs en leur disant qu'un jour je le ferai ! J'ai rempli le dossier d'inscription et tout envoyé à la dernière minute. J'étais dans une période de ma vie où je ne broyais que du noir. Je me suis dit que si j'avais la chance d'être prise, ça me permettrait de me remettre en question.
 
Et au final, quel souvenir gardez-vous de l'expérience Koh Lanta ?
Bizarrement, je garde de très très bons souvenirs alors que c'était très difficile. On garde forcément de beaux souvenirs par rapport aux rencontres qu'on a pu faire, au cadre dans lequel on était. Mais ça reste une expérience très difficile.
 
Qu'est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?
Le plus difficile pour moi a été de ne pas pouvoir manger à ma faim et l'hygiène. C'est horrible de se lever le matin, de ne pas se laver les dents ou de pouvoir prendre une douche. En plus je suis assez coquette, donc forcément c'était difficile.
 
Qu'est-ce que vous aviez pu emmener pour l'aventure Koh Lanta ?
C'était très restreint, ça se résumait à un t-shirt, un pantalon, un pull, un maillot de bain et deux culottes. Impossible d'emmener de quoi s'épiler, de lotion démaquillante ou de gel !
 
En avez-vous voulu à vos coéquipiers de vous avoir éliminée ?
Le conseil s'est fait très vite, juste après une épreuve où on n'avait vraiment pas été bons, donc c'était une grosse surprise. On ne s'y attendait pas. Et j'ai été surprise et déçue d'être éliminée parce que mon but était d'atteindre au moins la réunification. Là, je n'avais pas l'impression d'avoir vécu l'aventure jusqu'au bout. Je leur en ai voulu sur le moment parce que je n'ai pas compris les arguments qui avaient motivé mon élimination.
 
Avez-vous gardé des contacts avec certains aventuriers ?
J'ai pas mal de contacts avec Rodolphe puisqu'il est lui aussi de Marseille, on a donc plusieurs occasions de se voir. Et puis j'ai gardé quelques contacts avec Fabienne, Isabelle. On s'envoie des petits textos de temps en temps, ça fait plaisir !
 
En revanche, Freddy, vous n'avez pas trop cherché à le revoir...
Non, c'est vrai ! Ce n'est pas méchant ce que je vais dire parce qu'il a de très bonnes idées, mais ce qui m'a déplu chez Freddy, c'est son manque de modestie. Et je ne me suis pas gênée pour le dire en interview !
 
A ce stade du jeu, selon vous, quel candidat a le meilleur potentiel pour gagner Koh Lanta cette année ?
Celui qui a le potentiel de gagner c'est évidemment Freddy. Mais j'en parle beaucoup avec des gens dans la rue et je pense qu'il ne gagnera pas parce qu'il est trop fort, paradoxalement. Les gens me disent ça. Personnellement, j'aimerais voir une femme remporter Koh Lanta cette année. 
  
Comment s'est passé votre retour après Koh Lanta ?
Je me suis sentie un peu perdue, je suis passé de tien à tout. J'ai retrouvé ma vie, mais lorsque je me suis retrouvée seule dans mon appartement, j'ai ressenti un gros vide. Ensuite, j'ai évidemment apprécié de retrouver mon lit et tous mes produits de beauté. J'ai passé des heures et des heures dans la salle de bain !
 
Avez-vous l'impression que Koh Lanta a changé votre vie ?
Bien sûr, personnellement, ça m'a fait grandir et puis là-bas, on sait ce qu'est la misère. Dans la vie de tous les jours, on trouve tout normal, d'avoir une télé, d'avoir un canapé. Après Koh Lanta, on relativise et on comprend un peu mieux ceux qui vivent sans rien dans d'autres pays. On réalise forcément plus la dureté de la vie pour certains, alors que nous on a un toit et qu'on peut être heureux tous les jours.
 
Comment se sont passées vos retrouvailles avec votre famille ?
C'est vrai que je parlais beaucoup de ma mère dans l'aventure, elle m'a donné sa force alors que j'étais à l'autre bout du monde. C'était important pour moi et elle a été très fière de moi quand je suis rentrée.
 
Suivez-vous depuis le début l'aventure à laquelle vous avez participé ?
Je n'en rate pas une ! Et même si je travaille le vendredi soir, j'enregistre et je regarde le samedi. On revit des moments au fur et à mesure qu'on revoit des épisodes. Mais ce qui me plait le plus c'est de voir ce que disent les autres candidats en interview. On découvre et on apprend pas mal de choses !
 
Seriez-vous partante pour un nouveau Koh Lanta ?
Si demain on me propose de repartir dans une telle aventure, j'y retourne sans hésiter. Malgré le fait que ce soit très très dur sur le moment. J'ai besoin de me prouver des choses, d'évacuer une force, une rage ou je ne sais quoi.
 
Qu'est-ce qui a changé depuis la fin de l'aventure Koh Lanta ?
Je travaillais dans les vêtements mais j'ai totalement changé de métier. Je travaille aujourd'hui en tant que barman et serveuse.
 
Avez-vous en envie de profiter de Koh Lanta pour mettre un pied dans un autre univers ?
C'est vrai que ça m'a traversé l'esprit. Quand je travaillais dans les vêtements, j'avais eu l'occasion de faire de la photo pour ma patronne, et je me suis dit que j'essaierai bien la photo. Mais tous les matins, je me lève pour travailler, et je n'ai pas le déclic, je n'ose pas faire la démarche... Ça ne me déplairait pas en effet, même si je sais que passer à la télé, ça reste très éphémère. 
 
On vous reconnaît dans la rue ?
Oui, ça commence ! C'est drôle, j'ai même signé mon premier autographe !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience