En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclusif - Audrey de Koh Lanta : "Je me sens trahie"

Article par LT , le 29/10/2010 à 22h20 0 commentaire

Audrey quitte l'aventure Koh Lanta avec quelques regrets et un lourd sentiment de trahison. La jeune femme n'est pas près d'oublier la duperie de Claude et surtout de Laurence.

Comment avez-vous vécu cette élimination ?
Ca a été une grosse surprise. Je ne m'y attendais pas du tout. Je l'ai ressentie comme une vraie trahison, surtout de la part de Claude et Laurence, car nous avions plus ou moins convenu que si jamais nous devions voter ce serait contre le dernier arrivé dans l'équipe, en l'occurrence Marine. Même si elle ne le méritait pas, je suis d'accord là-dessus. Donc quand j'ai appris que Claude et Laurence ont voté contre moi, ça a été un bon coup de couteau dans le dos. Je n'ai jamais douté de Wafa, j'ai eu un doute sur Abdellah mais qui est vite parti, et j'ai en revanche eu une grosse déception en ce qui concerne Laurence.
 
A aucun moment vous ne vous êtes sentie en danger ?
Non vraiment pas. Je me suis sentie en danger seulement quand j'ai vu que c'était un peu la panique avant d'arriver au Conseil. Je me suis dit pourquoi ils paniquent alors qu'on sait tous contre qui on doit voter ? Tout me semblait clair et pourtant j'ai remarqué qu'ils étaient mal à l'aise. Quand mon nom est sorti j'ai compris que j'avais bien vu le malaise, mais qu'il était contre moi.
 
Ce vote sanction vous donne-t-il des regrets par rapport à votre activité sur le campement ?
Bien sûr, mais même sans mon élimination je regrette de ne pas avoir participé plus à la vie sur le campement. Je suis super satisfaite d'avoir vécu une telle aventure, très contente des épreuves, des rencontres que j'ai pu faire, mais j'ai des regrets par rapport à mon manque d'activité sur l'île c'est vrai.
 
Jennifer, à qui on reprochait la même oisiveté, nous disait qu'en même temps il n'y avait pas tant de choses à faire que ça. Etes-vous d'accord ?
Il est sûr que nous n'avons pas été très actives sur le camp, en revanche les journées sont très longues. Il faut aussi penser à s'économiser pour les épreuves, sachant qu'elles demandent beaucoup d'énergie et qu'on est déjà très fatigué, à cause du manque de sommeil, la faim, la chaleur, etc. Les principales tâches à effectuer sur le camp, c'est ramener du bois pour maintenir le feu, chercher de la nourriture et aller à la pêche. Il se trouve que nous sommes tombées sur une super équipe où Claude et Abdellah faisaient le maximum du boulot. Donc on se sentait un peu inutiles, le fait d'avoir deux leaders qui se dépensaient autant, ça nous a permis de ne pas en faire plus. On s'est complètement reposé sur eux.
 
Vous avez vraiment senti une énorme différence entre votre ancienne équipe Jaune et les nouveaux Rouges ?
Oui c'est sûr. Déjà, l'équipe Jaune n'étant composée que de filles, il y avait plein de chamailleries et en plus nous étions moins actives. Dans l'équipe mixte, au lever du soleil les garçons se bougeaient et faisaient ce qu'il fallait. Ils ne nous ont jamais demandé d'aide, ils vivaient leur aventure et se sont investis... pour eux, on va dire.
 
Quand Marine est arrivée vous n'avez pas eu l'idée de suivre son exemple, ou au moins de donner l'illusion d'en faire un peu plus ?
Donner l'illusion certainement pas. Ce n'est pas mon fort. Effectivement beaucoup de personnes s'activaient quand les caméras arrivaient, moi je n'étais pas là pour donner une bonne ou une mauvaise image, mais pour être moi-même. Tout ce que Marine a fait, je pense qu'elle l'a fait de manière sincère et c'est tout à son honneur, tout ce que j'ai fait moi, ou que je n'ai pas fait, c'est aussi sorti de mon cœur. C'est sûr qu'en la voyant bouger autant, je me suis dit quel courage ! Parce que moi je n'en avais pas la force. Je ne voyais pas l'intérêt de m'activer autant pour finalement pas grand-chose.
 
Pensiez-vous arriver aussi loin dans l'aventure ?
Mon but était d'atteindre la réunification. Je suis sortie un jour ou deux avant et j'ai un peu les boules ! Mon objectif n'était pas de gagner mais de participer à cette aventure exceptionnelle et surtout d'arriver à la réunification pour pouvoir me battre individuellement. Je voulais voir ce dont j'étais capable seule. C'est un gros regret que j'ai.
 
Donc si c'était à refaire vous changeriez quoi ?
Je m'investirais beaucoup plus dans la vie de camp pour pouvoir atteindre la réunification.
 
Qu'est-ce qui a été le plus dur dans votre aventure ?
Moi qui suis ultra maniaque je pensais que ce serait le manque d'hygiène et de confort, et en fin de compte ça été le manque de sommeil. J'avais énormément de mal à m'endormir et du coup le matin, je n'arrivais pas à me lever et je n'étais pas reposée.
 
Pourquoi parliez-vous autant nourriture au moment de vous coucher ? Pourquoi vous imposer ce supplice ?
Notre délire avec Wafa, Abdellah et Laurence, c'était en effet de parler nourriture en s'endormant. Parce que là-bas, on ne souffre pas vraiment de la faim au sens où vous l'entendez. Notre estomac est rempli, on mange. Ce qui nous manque c'est une nourriture... mentale je dirais. J'avais l'impression qu'il me manquait de l'énergie à puiser dans la nourriture. C'est difficile à expliquer. Je n'ai pas du tout souffert de ne pas manger, j'ai souffert du fait que cette nourriture ne m'alimente pas l'esprit. Du coup j'avais besoin d'en parler pour m'endormir, et puis ça permet de passer le temps. Je sais que ça a été un supplice pour certains mais moi c'était mon bonheur du soir.
 
Quel est votre meilleur souvenir ?
La récompense du dernier jeu de confort ! Le bain, le chocolat, pouvoir se brosser les dents, quel délice ! Et plus généralement, avoir fait de belles rencontres, qui sont Wafa, Abdellah et Jennifer.
 
Votre bilan est donc plutôt positif...
Oui, bilan positif car malheureusement je ne peux pas revenir sur ce qui s'est passé, donc j'essaie de voir les bons côtés. Cette aventure m'a permis d'avoir une vision de la vie totalement différente, je ne me prends plus la tête pour rien du tout. Je suis également très fière d'être restée moi-même. J'ai vu des gens, comme Claude, dire des choses alors qu'il pensait le contraire, moi j'ai dit ce que je pensais, quitte à me faire éliminer.
 
Vous n'avez pas pensé stratégie ?
Je ne dis pas que ça ne serait pas venu à partir de la réunification. Mais là non. D'ailleurs avant le Conseil, Valentin nous a demandé de voter contre lui et j'ai catégoriquement refusé. Je lui ai dit que s'il voulait partir, de sortir comme Jennifer, même si je n'approuve pas son abandon, mais que je ne voterais pas contre lui. Ce n'est pas montré à la télé car cela a été fait hors caméra, mais ça explique le vote d'Abdellah. Valentin voulait partir car sa famille lui manquait.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience