En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclu - Rencontre avec Maria Bell des Feux de l'Amour : "Je décide qui meurt et qui aime qui dans la série !"

Article par , le 12/02/2010 à 12h40 14 commentaires

De passage à Paris, Maria Bell, la productrice exécutive des Feux de l'Amour a accepté de répondre à nos questions. Rencontre avec une working girl aux pouvoirs absolus sur l'un des shows télé les plus suivis dans le monde.

Plurielles.fr : Combien de temps allez-vous rester à Paris ?
Maria Bell : Une semaine. J'adore Paris ! 
 
Plurielles.fr : Quel est l'objet de votre visite exactement ?
Maria Bell : Nous sommes venus à Paris l'année dernière pour tourner quelques épisodes des Feux de l'Amour. J'avais beaucoup aimé ça, Paris est ma ville préférée dans le monde, mais ça n'avait pas vraiment été des vacances. Du coup j'ai décidé de revenir une semaine pour profiter de la ville et visiter des musées.
 
Plurielles.fr : Quel est votre endroit préféré dans Paris ?
Maria Bell : C'est trop difficile à dire ! Il y en a plein. J'adore me promener dans le quartier de la Madeleine, j'adore visiter les musées. Je suis allée à Pompidou, au Louvre et au Musée d'Orsay. C'est un plaisir !
 
Plurielles.fr : Pensez-vous revenir à paris avec toute l'équipe des Feux de l'Amour pour tourner de nouvelles séquences ?
Maria Bell : J'espère ! Les séquences que nous avons filmées l'année dernière ont eu beaucoup de succès aux Etats-Unis lors de leur diffusion. Le fait de situer l'intrigue très romantique à Paris a rendu tout ça encore plus fantastique.
 
Plurielles.fr : Avez-vous tourné ailleurs en Europe ?
Maria Bell : Non, Paris était une exception ! Parce que c'est une ville très spéciale sûrement. Et puis les Feux de l'Amour sont très populaires ici, il n'y avait pas d'endroit plus romantique au monde pour situer une telle intrigue. J'ai été ravie de pouvoir rendre ça encore plus réel après avoir écrit l'histoire avec mon équipe, 
 
Plurielles.fr : Avez combien de scénaristes travaillez-vous ?
Maria Bell : Une douzaine, tous très compétents ! Nous formons une équipe soudée, ce qui est très important selon moi. Les Feux de l'Amour représente énormément de travail, des lignes et des lignes de scénario, des intrigues complexes et un nombre de personnages impressionnant, c'est mon rôle de créer l'unité. Quand Les Feux de l'Amour ont commencé, c'est mon beau-père, William Bell, le créateur, qui chapotait tout de A à Z. J'ai repris ce rôle, je suis la personne qui a une vision globale et qui décide quelle direction prendre.
 
Plurielles.fr : Avez-vous un droit de veto sur les propositions que font les scénaristes de votre équipe ?
Maria Bell : Bien sûr. Les gens avec qui je travaille sont très créatifs, ils ont 1000 idées fantastiques à la minute qui donnent de très bonnes histoires, mais c'est à moi de recadrer tout ça. Parfois, certaines idées ne fonctionnent pas ou ne sont pas pertinentes sur le moment. On travaille vraiment ensemble, c'est assez rare, mais au final, celle qui décide qui meurt, qui aime qui, c'est moi.
 
Plurielles.fr : Depuis 1973 (première date de diffusion aux Etats-Unis, NDR), comment réussissez-vous à réinventer les intrigues des Feux de l'Amour ?
Maria Bell : Nous avons un double challenge : réinventer le show, mais également tenir en haleine les fans de la première heure. On travaille sur des personnages que le public aime ou déteste depuis plus de 30 ans, c'est passionnant et unique d'imaginer ce qu'ils deviennent au fur et à mesure des années.

Plurielles.fr : Parlez nous de votre engagement dans différentes associations liées à l'Art et à l'Education.
Maria Bell : J'ai toujours été très attirée par l'Art, et lorsque j'étais étudiante, je voulais vraiment être écrivain. J'ai eu la chance d'être inspirée par des professeurs passionnants quand j'étais plus jeune et j'ai compris l'importance de l'éducation. En France, j'ai l'impression qu'il y a une meilleure ouverture des enfants à l'Art et il est crucial selon moi que l'on fasse ce qu'il faut pour éveiller la créativité des enfants aux Etats-Unis aussi.
 
Plurielles.fr : Vous êtes une vraie working-girl, quels sont vos secrets ?
Maria Bell : Vous voulez que je donne des conseils aux lectrices de Plurielles ! (rires) Eh bien, c'est vrai que je suis assez occupée, je passe beaucoup de temps à travailler sur les Feux de l'Amour, c'est un boulot complètement fou. J'ai commencé à travailler dans l'équipe à la fin des années 90, mais j'ai décidé d'arrêter pour piger dans des magazines. Je voulais élever mes deux enfants (11 et 13 ans aujourd'hui, NDR) et c'est à ce moment que j'ai commencé à m'impliquer dans le domaine associatif. Lorsque j'ai de nouveau rejoint l'équipe des Feux de l'Amour, je ne me voyais pas laisser de côté mes engagements, du coup aujourd'hui je jongle ! Quand on est une femme, on doit trouver une solution de toutes façons, ce n'est pas toujours facile, mais on le fait !
 
Plurielles.fr : Quels sont vos souhaits pour les années à venir ?
Maria Bell : D'une certaine manière, je n'ai jamais été aussi occupée, je n'ai jamais eu autant de pression qu'aujourd'hui, mais c'est pour moi un vrai challenge. J'ai le sentiment très excitant d'avoir un contrôle total sur ma créativité.
 
Plurielles.fr : Peut-on vous considérer comme la spécialiste du "soap" ?
Maria Bell : C'est drôle parce que ce n'est pas quelque chose que l'on apprend, on le devient. Je voulais écrire des histoires et c'est ce que je fais aujourd'hui.
 
Plurielles.fr : Avez-vous un personnage préféré dans les Feux de l'Amour ?
Maria Bell : Je ne peux pas ! Il y en a tellement, ils sont tous incroyables et certains, comme John Abbott ou Victor Newman sont devenus emblématiques. Ils sont réels, presque comme des membres de ma propre famille, ils sont donc tous mes préférés. Et j'aime l'idée d'être dans la tête de chacun des personnages !
 
Plurielles.fr : Pouvez-vous dévoiler aux fans français un scoop sur les intrigues à venir dans les Feux de l'Amour ?
Maria Bell : Il y a beaucoup d'histoires que les fans français aimeront dans les deux prochaines années à venir à peu près. Les séquences tournées à Paris sont très fortes en émotion, elles marquent un vrai tournant dans l'intrigue. Et puis de nouveaux personnages vont aussi faire leur apparition, comme Victor Newman Jr. le fils que Victor a eu avec Hope mais qu'il n'a pas élevé. A travers son fils, ce sont de nouveaux traits de caractère des Newman que l'on va découvrir...


Retrouvez les épisodes en intégralité sur TF1.fr

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience