En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclu. Keekee de The Voice 2 : "J'ai déjà été victime de préjugés"

Article par , le 11/03/2013 à 16h13 , modifié le 12/08/2013 à 18h49 0 commentaire

En participant à The Voice, Keekee veut prouver que l'on peut être belle et avoir du talent. La recrue de Louis Bertignac nous explique en quoi le show musical pourrait changer sa vie.

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice ?
Pour revenir sur le devant de la scène. J'ai toujours été passionnée par la musique. Mais il y a quelques temps, j'ai décidé de faire une pause, de prendre du recul pour réfléchir à ce que je voulais vraiment faire. J'ai aussi eu des problèmes vocaux. Du coup, je me suis tournée vers la comédie. The Voice, c'est un bon moyen de revenir à la musique.


Après votre Bac, vous avez fait des études de médecine. Puis vous avez décidé de tout arrêter pour la musique. Vous n'avez jamais regretté votre choix ?
Non. Je n'ai fait que la première année de médecine. A l'école, j'ai toujours été la première de la classe. J'étais une élève studieuse. C'est tout logiquement que je me suis tournée vers la médecine. Mais ma passion première, c'était la musique. J'ai fait un choix, je ne le regrette pas. Dans la vie, il faut suivre ses envies. Ca n'a pas toujours été simple. J'ai dû travailler pendant de longues années dans la restauration pour me faire un peu de sous. Mais j'ai décidé de tout arrêter. Je préfère gagner moins d'argent mais faire un boulot qui me plait. Je ne me vois pas poursuivre dans un métier qui ne me correspond pas.   


Lors des auditions à l'aveugle, seul Louis Bertignac s'est retourné au son de votre voix. N'étiez-vous pas déçu que les autres coachs n'appuient pas sur le bouton ?
Pour être tout à fait honnête, j'ai été déçu par ma prestation. Je sais que j'aurai pu faire beaucoup mieux.  J'étais terrorisée. Je n'ai pas toujours été très juste. Je suis déjà très heureuse que Louis Bertignac se soit retourné. Si j'avais eu le choix, j'aurais probablement choisi Garou car il chante beaucoup de blues, de soul... Je connaissais moins Louis Bertignac. J'ai découvert que c'était un Monsieur extraordinaire.


Justement quel coach est-il ?
Il est cool. Ses conseils sont toujours justes, très ciblés. Ce n'est pas un donneur de leçons. Je le comparerais à un préparateur de boxe. Il n'en rajoute jamais.


Vous êtes une jolie femme. Avez-vous, par le passé, été victime de préjugés ?
Ca m'est arrivé. Je ne me suis jamais considérée comme une jolie fille. Plus jeune, j'étais timide et j'avais quelques kilos en trop. Je passais mon temps à étudier. En grandissant, j'ai appris à m'assumer. J'ai perdu du poids sans faire de régime. On m'a proposé de faire des photos. Ca a été une thérapie. Aujourd'hui, il m'arrive d'entendre : "C'est facile pour toi", sous prétexte que je fais des photos de mode. Je ne suis pas d'accord. Je ne suis pas du genre à me regarder dans la glace en me disant : "Qu'est-ce que tu es belle..."


Keekee, c'est votre vrai prénom ?
Non, c'est un surnom.  Ca me rappelle mon enfance. J'aimais beaucoup les kiki. C'est une manière aussi de dire que je ne me prends pas au sérieux.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience