En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Exclu. Cécilia "The Voice 2, je le fais aussi pour ma mère"

Article par , le 11/02/2013 à 11h00 , modifié le 12/08/2013 à 18h44 0 commentaire

Elle a fait l'unanimité. Cécilia, 16 ans, a séduit les coachs de The Voice 2 grâce à sa maturité. Elle se présente déjà comme l'une des favorites de ce programme. La demoiselle nous parle de ses ambitions.

Elle a subjugué Jenifer, Louis Bertignac, Garou et Florent Pagny en reprenant, à sa façon, Poker Face de Lady Gaga. Grâce à The Voice 2, Cécilia, 16 ans, espère bien vivre de sa passion. Elle souhaite aussi rendre fière sa maman qui compte tant pour elle. Explications.

 

Pourquoi avoir décidé de participer à The Voice ?
La musique, c'est toute ma vie. J'ai commencé à chanter à l'âge de cinq ans. Je ne me suis plus jamais arrêtée. Il y a deux ans, j'ai monté un groupe pop-rock avec des amis. Mais il y avait trop de tensions entre nous. J'ai donc décidé de prendre mon envol pour me consacrer à ma carrière solo.
Vous attendiez-vous à ce que les quatre coachs se retournent ?
Absolument pas. Je craignais que Florent Pagny ne m'apprécie pas. Il aime les voix puissantes. Je me suis dit que ça ne le ferait pas.
Vous avez décidé de rejoindre l'équipe de Louis Bertignac. Pourquoi ?
Sur le coup, j'ai hésité. J'étais déstabilisée. Louis Bertignac a dit qu'il adorait « mes graves ». Cette remarque m'a particulièrement touché puisque je considère que c'est mon atout. Et puis, il est auteur, compositeur et interprète. C'est un artiste complet.
Comment se sont passées les répétitions des battles avec Louis Bertignac ?
Très bien. Louis Bertignac est quelqu'un de naturel, simple. Il est vraiment à notre écoute. C'est appréciable.
Quelles sont vos influences musicales ?
Je suis très rock et soul. J'aime beaucoup Radiohead, les Red Hot et Amy Winehouse.
Ne craignez-vous pas que votre jeunesse (elle n'a que 16 ans) soit un handicap ?
Je n'espère pas. Pour le moment, on ne me l'a pas fait ressentir. Et puis, vous savez, je suis quelqu'un de mature. Sur le plan de ma vie privée, j'ai vu des choses que je n'aurai jamais dû voir à mon âge.
Vos relations avec votre papa sont plutôt tendues...
Ca fait quatre ans que je ne le vois plus (depuis la séparation de ses parents NDLR). Mon père a eu tendance à trop me pousser dans le chant lorsque j'étais plus jeune. Il vivait sa passion à travers moi. J'ai arrêté de chanter pendant quelques temps à cause de ça. Mais j'ai décidé de reprendre. Mon amour pour la musique est plus fort que tout.
Votre maman vous soutient-elle dans cette aventure ?
Oui. Elle a toujours été derrière moi. Elle a passé son temps à se sacrifier. Elle bossait plus que d'ordinaire pour que je puisse pratiquer ma passion. Cette aventure, je l'ai fait aussi pour elle.

Vous sentez-vous prête à quitter le cocon familiale pour percer dans la musique ?
Ce n'est pas évident. Ca m'embête de quitter ma mère, de la laisser seule. Mais je serais bien obligée de le faire si j'ai envie de faire une carrière dans la musique... Je n'aime pas trop les grandes villes, mais je pense que je n'aurais pas le choix. Une chose est sûre, plus tard, je vivrai à la montagne...
Diriez-vous que vous avez un fort caractère ?
Je suis quelqu'un de très paradoxal. J'ai une carapace énorme qui est difficile à percer. Cela ne m'empêche pas d'être une personne extravertie.

Et les études dans tout ça ?

J'ai arrêté le lycée en octobre. Je suis des cours par correspondance (elle est en 1ere littéraire NDLR.). Mais ce n'est pas évident. Je n'arrive plus vraiment à bosser.

 

Retrouvez le diaporama des 10 talents sélectionnés lors du deuxième prime de The Voice 2.
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience