En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Eva Longoria : Après le divorce, la faillite

Article par Julien MIGAUD MULLER , le 10/01/2011 à 10h18 , modifié le 10/01/2011 à 10h24 0 commentaire

La période ne semble pas faste pour Eva Longoria. Après avoir été surprise en flagrant délit d'infidélité alors qu'elle accuse Tony Parker de l'avoir trahie, voilà que la jolie Desperate Housewives voit son restaurant faire faillite...

Il ne fait pas bon s'appelle Eva Longoria en ce moment. On connaissait déjà ses démêlés sentimentaux, qui font la Une des magazines depuis quelques semaines... Une procédure de divorce, lancée en novembre dernier après six ans de relation et trois ans de mariage avec le basketteur français Tony Parker et des accusations d'infidélité. Voilà qu'à cela vient s'ajouter des problèmes d'ordres financiers !

Eva Longoria voit aujourd'hui son restaurant de Las Vegas faire faillite ! Le Beso, basé au Crystal Malls à Las Vegas a été ouvert en 2009. Ses spécialités : des plats Tex-Mex, concoctés par le très réputé chef Todd English, une sorte de Joël Robuchon à l'accent Yankee, qui possède une douzaine d'établissements à travers tous les Etats-Unis.

76.000 dollars de perte chaque mois

Eva Longoria, qui touche 400.000 dollars pour chaque épisode de Desperate Housewive, avait prêté 1,5 millions de dollars pour permettre l'ouverture du restaurant. Elle en avait couvert également les frais légaux, à hauteur de 375.000 dollars. Aujourd'hui, le restaurant perd 76.000 dollars par mois. Une hémorragie financière à laquelle s'ajoute un autre problème : il manque près de deux millions de dollars dans les caisses de la société qui gère le restaurant d'Eva Longoria, mais aussi une boite de nuit de Las Vegas. Malversation ou simple problème financiers ? Pas de réponse pour l'instant.

Quoi qu'il en soit, Eva Longoria, qui possède un tiers du Beso, compte bien tout faire pour sauver son restaurant. Une réunion avec ses avocats et ses partenaires financiers doit avoir lieu le 10 février pour tenter de trouver une issue favorable, et tenter d'éviter la fermeture définitive de l'établissement.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience