En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

EXCLUSIF - Eurovision : Patricia Kaas en direct de Moscou

Article par Patricia KAAS , le 13/05/2009 à 10h18 , modifié le 13/05/2009 à 18h49 1 commentaire

Représentante de la France au Concours Eurovision de la chanson, Patricia Kaas nous fait part de ses impressions en direct de Moscou.

Dimanche 10 mai 2009
 
Bahalorkesskisspass (vieille expression russe !).

Effaçons vite tous les clichés : Oui, à Moscou en mai il fait beau, le mercure est au top et les parcs moscovites sont remplis de familles et d'amoureux comme dans n'importe quelle capitale européenne.
 
Mais j'imagine que vous n'êtes pas là pour la carte postale mais bien pour "Bahalorkesskisspass" ? Notre mot russe préféré. Bon, je sais qu'en France, l'Eurovision c'est un truc pas avouable avec tout plein de gros morceaux popu. Ben non !

L'Eurovision 2009 c'est une machine incroyable, une organisation sans faille et beaucoup de talents. Hier nous avons eu la visite du Premier Ministre noyé sous les étincelles pyrotechniques de nos amis Azéris. Nous avons vu le dieu grec, Sakis Rouvas, s'envoler sur le toit d'une sorte de cabine d'UV aux couleurs du drapeau national... Comme ça forcément ça paraît bizarre mais ne manquez pas sa prestation le 16 mai !
 
Nous on s'est vraiment bien débrouillés : pas de  danseuses nues (c'est Dita Von Teese qui s'effeuille pour la délégation allemande), pas de feux d'artifices ou de piscine accrochée aux cintres, non, juste une belle chanson et des éléments graphiques sobres. Beurk ? Que nenni ! Dans la salle des applaudissements nourris, des cris : les fans sont déjà là.
 
Comme le titrait le site officiel de l'Eurovision : « Chair de poule à l'Olympiski ! » c'est tout dire.
Ne comptez pas sur nous pour gâcher notre plaisir, pour une fois la France est favorite et notre délégation est, dixit les organisateurs : la plus disciplinée de toutes. Sans doute Dita Von Teese est-elle venue perturber le beau collectif germain, bref, la France est, depuis hier, redevenue une nation respectée dans le grand concert de l'Eurovision : je vous le dis, on est à deux doigts du "I will survive" sur les Champs Elysées.
 
Paca !*


*Salut !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience