En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

En Angleterre, Rihanna n'est pas sado-maso

Article par Jordan GREVET , le 08/02/2011 à 17h39 , modifié le 08/02/2011 à 17h44 0 commentaire

Pointée du doigt pour son caractère sexuellement explicite, la dernière chanson de Rihanna, "S&M", a été rebaptisée "Come On" chez nos voisins les Anglais.

"S&M" n’en finit pas de défrayer la chronique. Lors de sa sortie la semaine dernière, le clip de la nouvelle chanson de Rihanna, jugé trop hot, a été interdit de diffusion dans 11 pays, puis, il y a quelques jours, la chanteuse a été accusée d’avoir plagié l’œuvre du photographe David LaChapelle pour mettre en scène son dernier clip. Aujourd’hui, c’est encore pour son caractère sexuel que "S&M" fait polémique. Jugée trop explicite, la chanson a en effet été rebaptisée en Angleterre et se nomme beaucoup plus sobrement "Come On".

Ce nouveau titre a été dévoilé dimanche à l’occasion de la diffusion du nouveau single de Rihanna dans une émission radio de la BBC, qui présente chaque semaine le top 40. Autres changements par rapport à la version originale : les mots "sex", "chains" et "whips" sont passés à la trappe.

Immédiatement après sa diffusion, ces changements ont pris tout le monde par surprise, y compris Rihanna, qui n’a pas hésité à exprimé son mécontentement sur le site de micro-blooging Twitter. "Ils se foutent de moi ?", s’est indignée la chanteuse, ajoutant qu’elle n’était "absolument pas" d’accord avec les changements opérés dans sa chanson.

Contactée par la presse, la BBC s’est défendue d’avoir diffusée cette version édulcorée de S&M. "Pendant la journée, alors que le jeune public est à l’écoute, nous jouons la version radio de la chanson, qui s’intitule "Come On". En soirée, en revanche, nous continuerons à programmer la chanson originale, précédée d’un avertissement", explique la station dans un communiqué.

Mais qui est donc à l’origine de cette censure ? La BBC ? L’OCC, l’organisme qui édite les classements de disques en Grande-Bretagne ? Eh bien non, il s’agit tout simplement de Def Jam, la maison de disques de Rihanna. Le label a en effet estimé que le public britannique était trop frileux pour apprécier "S&M" sous sa forme originale. Rihanna appréciera.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience