En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

DSK riposte : il demande la saisie du livre de son ex-maîtresse

Article par Angélique JURQUET , le 25/02/2013 à 17h00 , modifié le 26/02/2013 à 12h42 0 commentaire

Après sa lettre ouverte au "Nouvel Obs ", qui divulguait des extraits de "Belle et Bête", le livre de Marcela Iacub, la semaine dernière, Dominique Strauss Kahn devrait demander l'ajout d'un encart voire même la saisie du livre de son ex-maîtresse, mardi.

Dominique Strauss Kahn devrait assigner Marcela Iacub et son éditeur pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" lors d'une audience de référé prévue ce mardi. D'après ses avocats, DSK aurait demandé l'ajout d'un encart dans chaque exemplaire et même la saisie du livre. Par ailleurs, l'ancien directeur du FMI aurait aussi réclamé une publication judiciaire en Une  du "Nouvel Observateur". L'hebdomadaire avait publié des extraits du livre polémique de son ex-maîtresse en avant-première, la semaine dernière (voir notre article : Dominique Strauss-Kahn réagit au livre de son ex-maîtresse).


Dans son œuvre à paraître ce mercredi, Marcela Iacub, journaliste chez "Libération" et écrivain évoque ses 7 mois de relation avec "un être double, mi-homme, mi-cochon", comme elle l'explique dans une interview publiée sur le site du "Nouvel Obs". En réaction, Dominique Strauss Kahn a publié dans "Le Figaro" de jeudi dernier, une lettre ouverte dans laquelle il exprime son mépris à l'égard de l'hebdo et de son fondateur, tout en déplorant "le comportement d'une femme qui séduit pour écrire un livre, se prévalant de sentiment amoureux pour les exploiter financièrement".


DSK n'a pas été le seul à réagir, Anne Sinclair dont il est aujourd'hui séparé, a également tenu à s'exprimer au sujet du livre de Marcela Iacub. Dans une lettre écrite à Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du "Nouvel Observateur" et à Jérôme Garcin, responsable du service Culture, publiée dans "Le Figaro", la semaine dernière, la journaliste demande : "Comment, pour des raisons mercantiles, le Nouvel Observateur a-t-il pu descendre aussi bas dans l'abjection ?". Anne Sinclair s'en était ensuite pris à celle qui aurait été la maîtresse de DSK durant plusieurs mois en décrivant : "une femme perverse et malhonnête, animée par la fascination du sensationnel, et l'appât du gain » (lire notre article : Anne Sinclair s'en prend aussi à l'ex-maîtresse de Dominique Strauss-Kahn).


Une affaire polémique qui n'est pas terminée puisque tout comme Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, citée anonymement dans le livre, dit vouloir prendre ses dispositions auprès de ses avocats.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience