En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Diane Kruger : nouvelle icône gay ?

Article par Mélanie ROSTAGNAT , le 20/03/2012 à 15h31 0 commentaire

Alors que "Les Adieux à la reine" sortira mercredi dans les salles françaises, Diane Kruger a répondu aux questions du magazine Têtu sur la relation ambigüe que semble avoir entretenu Marie-Antoinette et Gabrielle de Polignac.

Diane Kruger, nouvelle icône gay ? L'actrice, qui joue le rôle de Marie-Antoinette dans le nouveau film de Benoît Jacquot en serait "très contente". A l'occasion de la sortie du film "Les Adieux à la reine", inspiré du roman éponyme de Chantal Thomas, l'actrice franco-allemande est revenue sur ce rôle historique, qui risque bien de marquer sa carrière.
 
Considérée comme la "mère de toutes les drag-queens" par le magazine Têtu, Marie-Antoinette, l'épouse autrichienne de Louis XVI, entretenait une relation très intense avec sa confidente Gabrielle de Polignac, interprétée par Virginie Ledoyen. Une amitié très ambigüe que Benoît Jacquot a tenté de retransrire en prenant néanmoins quelques libertés avec l'Histoire. "Je ne sais pas si elle était lesbienne, mais ce qu'a voulu exprimer Benoît Jacquot, c'est que Gabrielle de Polignac était sa seule confidente à la cour de Versailles et qu'elle l'aimait très fort", explique Diane Kruger dans le magazine Têtu du mois d'avril. "On ne va pas réécrire l'histoire, mais c'était un amour très intense", ajoute-t-elle.
 
Après Sofia Coppola en 2005, Benoît Jacquot a souhaité livrer une version plus dramatique des trois derniers jours de règne de Marie-Antoinette en mettant en scène un triangle amoureux tragique, constitué par la lectrice de la reine (Léa Seydoux), amoureuse de Marie-Antoinette (Diane Kruger) qui est quant à elle fascinée par la duchesse de Polignac (Virginie Ledoyen). "Il me paraît logique et pas du tout invraisemblable que Marie-Antoinette, mariée à un très brave homme s'intéressant plus à la chasse et à la serrurerie qu'à son corps, ait trouvé des satisfactions érotiques avec des princesses dont elle s'entichait", a ainsi expliqué Benoît Jacquot au Figaro. A découvrir mercredi 21 mars dans les salles.        
 
 
 
 
 

   

 


 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience