En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Descente de police chez Britney Spears

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 30/11/2007 à 00h00 , modifié le 04/01/2008 à 11h54 0 commentaire

La police a dû intervenir hier au domicile de la chanteuse star Britney Spears. En cause, une dispute que l'on peut qualifier de "conjugale" entre Britney et son ex-mari, Kevin Federline.

Les choses semblent aller de mal en pis pour la pauvre Britney Spears, et son ex-mari, Kevin Federline, ne lui laisse aucun répit. Pour des raisons encore inconnues, l'ex-couple en est venu à se disputer violemment dans la soirée du 3 janvier. Le porte-parole de la police de Los Angeles rapporte que ses confrères sont venus au domicile de la star afin de régler de façon "pacifique et légale", le conflit qui opposait Britney et Kevin.
 
Selon le magazine américain US Weekly, la dispute aurait été déclenchée car Britney refusait de rendre Sean Preston, 2 ans, et Jayden James, 1 an, au garde du corps de leur père à 19 heures, comme il avait été prévu. Une télé américaine aurait même affirmé que deux ambulances étaient présentes, prêtes à intervenir au cas où l'altercation aurait pu mal tourner.
 
A 26 ans, la chanteuse Britney Spears a perdu la garde de ses enfants en octobre 2007, au bénéfice de son ex-mari Kevin Federline. Alors que les avocats de son mari se servent des clichés et vidéos des paparazzi pour la discréditer, la pop star a bien du mal à retrouver un semblant de quiétude qui lui permettrait peut-être de faire enfin face à la cour pour espérer au moins une garde partagée. Aujourd'hui, le couple continue de se déchirer face à face ou  par avocat interposé. Espérons que Britney trouvera bientôt un nouvel avocat capable de mieux la défendre, étant donné que le dernier a décidé de ne plus la représenter...

Dernière minute : Britney Spears à l'hôpital, la suite ici. 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience