En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Denis Brogniart : "Les éclairs du 1er épisode de Koh-Lanta, ce n'est pas de la banque d'images!"

Article par L.I. , le 02/11/2012 à 06h00 0 commentaire

Conditions climatiques difficiles, candidat sortant de l'ordinaire... la douzième édition du jeu de TF1, dont le premier épisode sera diffusé ce vendredi, s'annonce trépidante, comme l'a expliqué son animateur à Plurielles.fr. Interview.

Plurielles.fr : Lors de la conférence de presse de présentation de cette douzième saison de Koh-Lanta, cet été, vous avez déclaré qu'un candidat "comme on n'en à jamais rencontré dans les éditions précédentes" avait été "casté" dans le jeu de TF1, dont le premier épisode est diffusé vendredi. Avez-vous eu un coup de cœur pour cette personne?

 

Denis Brogniart, animateur de Koh-Lanta : Je m'interdis d'avoir des coups de cœur. Néanmoins, cette personne, Philippe, 41 ans, m'a bluffée. Il sort vraiment des sentiers battus, car il se moque de ce que les autres peuvent penser de lui. Il est à la fois très fort et maladroit, un écorché vif. Si j'avais été candidat, je l'aurais pris dans mon équipe.

 

Plurielles.fr : D'après vous, Koh-Lanta est-il un révélateur de personnalité?

 

D. B. : Ce qui se passe dans Koh-Lanta, c'est la vraie vie. Comme dans vos métiers, il y a ceux qui intriguent, ceux qui sont forts professionnellement mais avec qui vous ne passeriez pas un week-end, car impossible de leur faire confiance. Il y a ceux qui sont de bonnes personnes mais qui ne s'en sortent pas très bien dans le travail. C'est une photographie du monde. Regardez les réactions de certains de vos collègues, dans un open space, quand une promotion est annoncée... Dans Koh-Lanta, on ne se cache pas. Si vous êtes irascible, ça se verra.

 

Plurielles.fr : Avec le temps, les candidats sont-ils de plus en plus débrouillards?

 

D. B. : Les cabanes, maintenant, ils savent très bien les construire. Pareil pour le feu. Ils savent l'allumer. Par contre, ils ne travaillent pas encore assez l'orientation à la boussole qui est pourtant très importante. Cela m'étonne beaucoup.

 

Plurielles.fr : Cette édition de Koh-Lanta a été soumise à des conditions climatiques particulièrement difficiles, notamment de violents orages en Malaisie... Avez-vous subi des interruptions de tournage?

 

D. B. : Sur quarante jours de tournage, nous avons eu une trentaine d'orages. Même si les intempéries n'ont pas touché les deux camps en même temps, tout le monde a été arrosé. On a dû arrêter un conseil pendant trois heures, à cause d'un énorme orage. Il a fallu débrancher tout ce qui est électrique. En quinze secondes, on a été complètement rincés. Vous verrez, les éclairs du premier épisode, ce n'est pas de la banque d'images! On les a vraiment filmés!
 
 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience