En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Denis Brogniart : "Koh Lanta n'y est pour rien dans la mort de Gérald Babin"

Article par , le 16/04/2013 à 09h06 , modifié le 16/04/2013 à 09h24 1 commentaire

Denis Brogniart est revenu, pour la première fois, au micro de Yves Calvi sur RTL, sur les deux drames qui ont touché Koh Lanta.

Il a décidé de répondre aux accusations. Denis Brogniart s'est exprimé, pour la première fois à la radio, depuis les deux drames survenus sur le tournage de Koh Lanta au Cambodge, fin mars, la mort de Gérald Balbin, candidat de l'émission et le suicide de Thierry Costa, le médecin de l'aventure.

"J'ai du mal à comprendre ce qui se passe aujourd'hui lorsque je me remémore ce que j'ai vécu sur place, l'émotion que j'ai vécu. On a reçu des parents, une soeur, une fiancée... huit personnes dévastées. On a tout fait pour les aider. Gérald souffrait d'une cardiopathie dilatée", a affirmé le présentateur de l'émission qui a du mal à comprendre l'attitude de la famille du candidat depuis son retour du Cambodge. Denis Brogniart précise qu'il a partagé des moments intenses avec les proches de Gérald Babin sur place. "On a partagé. On a beaucoup discuté. On a prié ensemble. On m'a même demandé de lire un texte à la morgue au moment de la bénédiction", confie-t-il.

A l'affirmation, de Leïla, la petite amie de Gérald Babin au journal Le Point : "on a dû faire des pieds et des mains pour que la production prenne en charge les billets" et le coût des obsèques, Denis Brogniart répond : "C'est totalement faux. Quand on a appris la mort de Gérald Babin, on a tout mis en oeuvre pour les faire partir au Cambodge. Cette famille n'avait pas de passeport. On leur a fourni en 1h30 grâce à l'intervention de Nonce Paolini". Denis Brogniart précise que les proches du candidat étaient accompagnés d'une psychologue de la production. 

Il tient à préciser qu'il "ne s'est pas imposé" aux obsèques de Gérald Babin. "Comment aurais-je pu m'imposer pour aller à des obsèques ? La soeur de Gérald Babin m'a demandé d'y aller comme une faveur. Pour moi, c'était un devoir avant tout". L'animateur confie qu'il a bien apporté un totem, symbole de l'aventure et un récipient avec du sable aux proches du défunt. "Le totem, c'est le symbole de Koh Lanta. Participer à cette aventure, c'était un rêve pour Gérald Babin, c'est sa maman qui le dit. Avant de leur remettre, j'ai demandé à la référente de la famille, la cousine, ce qu'elle en pensait et elle m'a dit que c'était une très bonne idée. Je pense que cela a fait plaisir à la famille à ce moment-là". Il déclare également que le programme "n'y est pour rien dans la mort du candidat". "Il aurait pu mourir chez lui ou dans une salle de musculation. Koh Lanta n'y est pour rien". Il se dit prêt à repartir pour une nouvelle saison de l'émission, même si cela n'est pas à l'ordre du jour.
Denis Brogniart a également tenu à saluer la mémoire de Thierry Costa, le médecin de Koh Lanta, qui était un ami. "C'était mon ami, je crois le connaitre bien. Il a été dévasté par les accusations qui ont été faites. C'est une des raisons principales de son geste", a-t-il affirmé.
L'animateur précise qu'il n'a toujours pas été entendu par la police. Il aborde "très sereinement" l'ouverture de l'information judiciaire. "On n'a rien à se reprocher. On souhaite que la vérité soit dite.. Certains de mes collaborateurs et des candidats ont été convoqués par la police, j'attends avec impatience ce moment-là pour expliquer ce que j'ai vécu"
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience