En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Demi Moore : son goût pour la fête fait fuir son toyboy

Article par , le 11/12/2012 à 17h39 0 commentaire

L'actrice américaine, qui avait retrouvé l'amour dans les bras d'un homme de 24 ans son cadet, serait à nouveau célibataire selon le New York Post.

Demi Moore arrivera-t-elle un jour à surmonter sa rupture avec Ashton Kutcher et à retrouver l'amour ? C'est la question qui agite la planète people depuis les rumeurs lancées lundi par le New York Post. Le journal affirme en effet que Vito Schnabel, le compagnon de l'actrice américaine, aurait décidé de quitter cette dernière à cause de son comportement intenable d'adolescente fêtarde.

Un proche du jeune marchand d'art âgé de seulement 26 ans a ainsi affirmé au journal américain : "Vito a travaillé vraiment très dur pour être pris au sérieux dans le domaine de l'art et il ne veut pas être vu comme celui qui sort avec des célébrités. Il détestait avoir tous ces photographes qui le suivaient partout depuis la révélation de son histoire avec Demi Moore."

La source anonyme ajoute ensuite : "Et Vito n'était pas vraiment ravi que Demi fasse la fête lors de la biennale d'art à Miami alors qu'il travaillait pour faire avancer ses affaires. Il n'avait pas besoin de cette distraction alors que tous les plus grands collectionneurs étaient en ville."

Le couple qui s'était rencontré en novembre dernier lors de l'anniversaire du compagnon milliardaire de Naomi Campbell aurait finalement pris l'eau, la faute au goût très prononcé de l'actrice pour la fête. Cette dernière âgée de 50 ans a en effet retrouvé ses habitudes d'adolescente et n'hésite pas à enchaîner les soirées avec ses amis. Après la supposée rupture, Demi Moore a ainsi été aperçue dans un club de Miami aux côtés de Lenny Kravitz comme le montrent les clichés publiés par US Magazine.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience