En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Décès de Patrick Saint-Eloi : le zouk perd un symbole

Article par LT , le 20/09/2010 à 16h58 , modifié le 20/09/2010 à 17h05 0 commentaire

Le chanteur Patrick Saint-Eloi, membre éminent du célèbre groupe Kassav, est décédé samedi dernier des suites d'un cancer. La musique zouk perd un de ses meilleurs représentants.

Le samedi 18 septembre 2010 restera une date sombre de l'histoire du zouk et des Antilles. L'artiste Patrick Saint-Eloi, membre du groupe mythique Kassav et possédant également une brillante carrière solo, s'est éteint. Le Guadeloupéen est mort à Pointe-à-Pitre à l'âge de 52 ans, alors qu'il souffrait d'un cancer depuis plusieurs années.
 
Outre ses succès internationaux avec le groupe Kassav, Patrick Saint-Eloi a apporté énormément au zouk love en particulier, tous les représentants actuels de cette musique se référant à lui. Il était en quelque sorte le père du zouk love et des morceaux tels que West Indies ou Kryé ont bercé toute une génération d'Antillais. Patrick Saint-Eloi fait d'ailleurs partie des artistes à pouvoir se targuer d'avoir rempli le Zénith.
 
Le Ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, a rendu un dernier hommage au chanteur dimanche : « Inscrit dans une culture guadeloupéenne, fidèle à ses racines et à ses origines antillaises, il incarne un artiste qui tout en étant attaché à la langue créole, a cherché à concilier identité et ouverture, singularité et universalité ».
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience