En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

David Hasselhoff touche (encore) le fond

Article par Pierre COURADE , le 01/09/2011 à 10h37 , modifié le 01/09/2011 à 11h24 0 commentaire

L'ex-gendre idéal David Hasselhoff s'est vautré dans une prestation pathétique pour promouvoir le single de ses deux filles... Cette fois, accompagné de danseurs transsexuels aux couleurs d'Alerte à Malibu.

On savait les abimes profondes, David Hasselhoff ne cesse de faire de l'exploration sous-marine. Sans revenir sur ses frasques culinaires ou alcoolisées, la dernière en date a tout d'un pétage de plomb... malheureusement très réfléchi.

 

Ainsi donc, l'ex-porteur de short de bain rouge, courant transpirant sur les plages de Malibu, qui a fait rêver des millions de vacanciers (jusque sur la plage de Canet-en-Roussillon) s'est reconverti en manager de ses filles ! Les deux jeunes femmes de 18 et 21 ans ont sorti un inoubliable (déjà oublié) "tube" Kiss Kiss Me Bang Bang. Vous ne connaissez pas ? Voyons ! C'est "ça" :

 

Voilà pour la pub. D'ailleurs, c'est ce que cherchait à faire David Hasselhoff lorsqu'il a investi, mi-août, un club gay de Londres pour présenter ses deux protégées. Le GAY Heaven Nightclub s'en souvient encore. Voilà les deux Hasselhoff girls commencer leur show lorsque leur père arrive en guest vêtu de son inoubliable (pour le coup) blouson rouge et la bouée (qui a fait chaviré plus d'une et même plus d'un) d'"Alerte à Malibu". Il chante (on le savait, il a même sorti son 14e album en avril) et danse (ça on le savait moins) avec des transsexuels eux aussi aux couleurs de "Baywatch", in english.

 

Faisant tomber la veste, on découvre un David Hasselhoffplus bouillant que jamais en marcel noir. Il poursuit sa prestation, micro à la main, devant un public chauffé à blanc. Les danseurs poursuivent leur numéro derrière lui, certainement fiers de participer au come-back de Mitch Bucannon ; probable candidat des Pays-Bas pour l'Eurovision de l'année prochaine (et ce n'est pas une blague). Il ferait mieux de laisser sa place à ses filles : elles ne sont peut-être pas chanteuses (et c'est un euphémisme) mais elles ont le sens des réalités (surtout après avoir été confrontées à un père en état de délabrement permanent). Bon, on retire les drag-queen et on recommence ?

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience