En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Dany Boon dit non au remake de "Rien à déclarer"

Article par Jordan GREVET , le 29/01/2011 à 18h14 , modifié le 29/01/2011 à 18h20 0 commentaire

Fort du succès de "Bienvenue chez les Ch'tis", qui reste le plus gros succès du cinéma français, Dany Boon a refusé de tourner le remake américain de son nouveau film, "Rien à déclarer".

Après une première sortie la semaine dernière en Belgique et dans le Nord, c’est mercredi prochain que sortira sur l’ensemble des écrans français Rien à déclarer, le nouveau film de Dany Boon, dans lequel il donne la réplique à Benoît Poelvoorde. Le remake américain, en revanche, ce n’est pas pour demain. Dans une interview à l’hebdomadaire professionnel Le film français, Dany Boon déclare en effet avoir refusé une offre alléchante du producteur Harvey Weinstein de tourner un remake de Rien à déclarer.

"Je pense que c'est une très mauvaise idée", confie Dany Boon au Film français. Le talent de Harvey Weinstein n’est pourtant plus à démontrer. Le célèbre producteur, co-fondateur des studios Miramax et de la Weistein Company, a produit les plus grands, de Steven Soderberg à Quentin Tarantino, en passant par Pedro Almodovar. Plus récemment, Harvey Weinstein a aidé à mettre sur pied Le Discours d’un Roi, qui vient de décrocher 12 nominations aux Oscars. Mais tout ça, Dany Boon s’en fiche, bien qu’il explique vouloir tourner dans la langue de Shakespeare. "J'ai bien un projet de film en anglais dans un coin de ma tête, mais ce sera un regard français sur la culture américaine", déclare-t-il.

"Le remake de Bienvenue chez les Ch’tis n’était pas bon"

Mais ce n’est pas tout. Dany Boon, qui partage sa vie entre Los Angeles et Paris, n’est pas non plus très tendre avec le remake américain de Bienvenue chez les Ch’tis, produit par Will Smith et rebaptisé Welcome to the Sticks.

La sortie du film a récemment été repoussée pour pouvoir procéder à des ajustements créatifs. Un retard dont se félicite Dany Boon. "Je suis heureux que le film ait été retardé car le scénario n'était pas bon", lâche le comédien français, qui dit vouloir "continuer à payer (ses) impôts en France". De là à ce que Dany Boon décide de retourner s’exiler au fin fond de son Nord-Pas-de-Calais natal, il n’y qu’un pas !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience