En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Danse avec les stars en tournée, Laetitia Milot : "J'ai hâte"

Article par Delphine De Freitas , le 19/12/2013 à 17h29 , modifié le 19/12/2013 à 17h29 0 commentaire

Laetitia Milot sera ce soir sur la scène de Paris-Bercy. Et la finaliste de la dernière saison est déjà "excitée de danser" pour le public. Plurielles.fr l'a rencontrée mercredi après ses premières répétitions dans la salle parisienne.

 Plurielles.fr : Vous venez de terminer vos premières répétitions au Palais-Omnisports de Paris-Bercy. Vos premières impressions ?
 
Laetitia Milot : Je suis plus habituée à la scène que de danser à la télévision en direct, on sait qu'il y a six millions de personnes qui nous regardent. Là, ils sont 10.000, ce n'est pas mieux. Mais ce que j'adore avec la scène, ce sont les réactions du public tout de suite, les applaudissements, les émotions qu'on ressent, cette chaleur humaine. Et c'est vrai que ça nous rend plus forts. On se sent plus puissants. On se sent portés par le public. Pour l'instant - je ne sais pas demain (jeudi) -  je ne suis pas dans un état de stress. J'ai hâte, je suis excitée de danser. Bercy, c'est le rêve de beaucoup de chanteurs. Je ne m'attendais pas à danser sur cette scène un jour.
 
Quand on vous a proposé la tournée, vous avez accepté tout de suite ?
 
Je n'ai pas dit de suite oui parce que j'avais des problèmes de planning. Du coup, je ne peux pas faire toutes les dates. Je serai à Paris (ce soir), Marseille (18 et 19 janvier) et je fais la clôture à Rouen (22 et 23 février). J'ai voulu continuer cette aventure Danse avec les stars. On est resté trois mois ensemble en permanence. Je me suis vraiment liée d'amitié avec Christophe (Licata, son partenaire). C'est aussi pour lui que je voulais faire la tournée, parce que sinon il ne faisait que les danses de groupe. Et c'est bien de continuer ce plaisir qu'on a eu à danser. En fait la danse c'est un peu comme l'écriture, à laquelle j'ai goûté.
 
Dans quel sens ?
 
La danse devient aussi une passion. Quand on y a goûté avec un niveau quand même assez haut pendant trois mois, puis quand on se retrouve sans rien d'un coup,  on a l'impression que notre corps ne parle plus. J'étais contente d'aller répéter avec Christophe tout à l'heure parce que j'ai eu l'impression que mon corps recommençait à s'exprimer. Là sur scène, c'est encore plus fort. On a envie de lâcher des émotions avec le corps.
 
Concernant les chorégraphies et les costumes, les spectateurs verront-ils  sur scène ce qu'ils ont vu à la télévision ?
 
Oui. En tout cas moi j'ai les mêmes tenues. Pour le disco j'ai quasiment la même tenue. Celle-là est presque même plus belle. Pour la rumba, c'est la même tenue, pour l'ouverture également. 
 
Votre époux, Badri, est à vos côtés. Sa présence est importante pour vous ?
 
Sans lui, je ne serai pas là aujourd'hui. Je dois beaucoup à mon chéri. Pendant les trois mois de Danse avec les stars, dès qu'il n'était pas avec moi - quand j'étais seule aux répétitions et qu'il venait me rejoindre le week-end - je ressentais un manque. Même si je sais  qu'il n'est pas loin, même si on ne se parle pas toute la journée. Il m'a aussi  beaucoup aidée dans Danse avec les stars. On a des coups de mou. En faisant à un moment donné huit heures de danse par jour,  on en vient à péter un câble. Heureusement qu'il était là pour me garder dans le droit chemin, me booster et me motiver. Il m'a dit "toi aussi tu es capable d'aller en finale. Donc vas-y".
 
Finalement, vous êtes prête pour le grand soir ?
 
Oui. Je crois (elle rit). Après avec le stress du dernier moment, je ne sais pas si je ne vais pas avoir des trous. Ça c'est la peur du comédien, être sur scène et avoir le trou noir du texte. C'est un peu pareil en danse. On se dit : "J'espère que je n'aurai pas de trou".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience