En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Danse avec les stars 4, Laetitia Milot : "Je me sens comme une petite fille"

Article par , le 17/09/2013 à 10h58 , modifié le 18/09/2013 à 10h12 0 commentaire

Plongez dans les coulisses de Danse avec les stars 4. Laetitia Milot a accepté de tenir un journal de bord de ses répétitions. Elle revient aujourd'hui sur ses débuts dans l'aventure et ses premières impressions. Une vraie pile électrique.

Un rêve éveillé
"Ca fait trois ans que je rêve de participer à Danse avec les stars. Et voilà, c'est enfin arrivé. Avant de commencer les répétitions, j'en rêvais toutes les nuits. Aujourd'hui, je me sens comme une petite fille qui vit ses premières fois : première découverte des lieux, premier cours de danse, premier tournage du générique. J'avais les larmes aux yeux et des frissons. En plus, je suis avec le danseur que je voulais : Christophe. Il m'a fait une surprise. Dès qu'il a parlé, j'ai reconnu sa voix. Il faut dire que je connais l'émission par cœur...  
Les premières courbatures
Ca y'est on a commencé les répétitions. J'ai les mollets en feu. J'ai des grosses courbatures, même à des endroits que je ne soupçonnais pas... Pourtant je suis sportive : je fais du vélo, je cours. Mais Danse avec les stars, c'est intense. J'ai déjà très mal au dos. Heureusement, il y a un kiné qui me suit. Je pense que vais avoir beaucoup besoin de lui. Une chose est sûre, je ne lâcherai rien. Maintenant que j'y suis enfin, je vais me donner à fond. J'ai envie d'aller le plus loin possible et de découvrir un maximum de danses.  
Le partenaire idéal
Avec Christophe, on est très complice, mais ce qui est rigolo, c'est que la nuit je rêve de nos répétitions et je l'entends me dire : « Non, ce n'est pas comme ça ». Il a envie que je me bouge... Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que je suis une vraie petite curieuse. Pendant les répétitions, je vais voir ce que font mes petits camarades. Ils se débrouillent très bien. C'est ça le problème... Il y a du lourd cette année, ça ne va pas être facile. Mais je sais que je peux compter sur le soutien de mon homme. Je suis redescendu ce week-end dans le Sud et il est remonté avec moi. J'ai beaucoup de mal à vivre loin de mes proches."

 

Découvrez les suites de ses péripéties la semaine prochaine.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience