En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Critique télé : On n'est pas couché, nouvelle formule

Article par Julien GONÇALVES , le 05/09/2011 à 12h52 , modifié le 05/09/2011 à 12h55 0 commentaire

Samedi, l'émission phare de Laurent Ruquier, On n'est pas couché faisait sa rentrée, pour une 6ème saison sur France 2. Nouveauté : l'arrivée de Natacha Polony et Audrey Pulvar, remplaçantes d'Eric Zemmour et Eric Naulleau. Verdict ?

Le décor reste le même, le présentateur ne change pas, et la mécanique, qui a fait le succès de l'émission chaque samedi en deuxième partie de soirée, continue sur sa lancée. Mais si On n'est pas couché faisait souvent les gros titres au lendemain de sa diffusion, c'était évidemment grâce aux deux Eric.

Nouveau duo... à la peine ?
Et logiquement, le duo Polony/Pulvar a du mal à fonctionner et souffre grandement de la comparaison. Face notamment à des invités un peu lisses, dont Martine Aubry, Mélanie Doutey, ou la cible facile Colonel Reyel, les deux journalistes ont eu du mal à s'imposer, à être incisives et pertinentes, le tout est resté assez fade et particulièrement scolaire. Mais c'était une première, laissons-leur le temps de prendre leurs marques et de se compléter l'une et l'autre dans leurs prises de parole. Patience...

On s'est même surpris à regretter la présence et les réactions potentielles d'Eric Zemmour et Eric Naulleau lors de l'interview politique de la première secrétaire du Parti Socialiste ou lors de la promotion du roman de Morgan Sportès sur l'affaire Halimi, car même si leurs avis étaient devenus avec le temps (presque) sans surprises, ils avaient le mérite de ne jamais laisser indifférents.

Une question d'humour
Mais la vraie déception de la soirée restera le duo comique formé par Arnaud Tsamère et Jérémy Ferrari, en lieu et place de Jonathan Lambert. On regrette l'humoriste déjanté et ses déguisements improbables, et encore plus les imitations cultes de Florence Foresti... Leur sketch s'étire en longueur (10 minutes tout de même) : c'est brouillon, laborieux et jamais piquant. Une gêne palpable se fait sentir sur le plateau. On conseille aux deux humoristes de définir un rôle à chacun, et une thématique à leur rendez-vous. Sans rancune, on leur souhaite bonne chance !

Critiques et réactions
Au final, deux duos ont déçu, l'émission a tiré en longueur, avec une galerie d'invités sans relief... premier rendez-vous manqué pour Laurent Ruquier. Sur Twitter, les critiques ont été cinglantes, mais Audrey Pulvar a préféré ironiser et l'animateur les balayer en un tweet « Et pour ce qui est des critiques , elles s'essoufflent avec le temps... Quand Naulleau a remplacé Polac, j'avais eu le droit aux mêmes ! ».

Quoi qu'il en soit, l'émission On n'est pas couché a enregistré de belles audiences : 1,5 millions de téléspectateurs pour 22,5% du public. Simple effet de curiosité ou succès confirmé ? A suivre !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience