En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Courtney Love : en guerre contre la mère de Kurt Cobain

Article par Lucie DANCOING , le 15/01/2010 à 12h39 , modifié le 15/01/2010 à 13h06 0 commentaire

Eloignée de sa fille par une ordonnance restrictive, Courtney Love est déterminée à engager des poursuites judicaires contre la mère de Kurt Cobain, qui a obtenu la garde provisoire de Frances Bean.

La drogue et Courtney Love, c'est une grande histoire d'amour.

Il y a dix ans déjà, la veuve de Kurt Cobain perdait la garde de leur fille, Frances Bean, à cause de ses problèmes d'addiction. La fillette avait alors été confiée à la mère et à la sœur du défunt chanteur, Kimberly Dawn Cobain et Wendy O'Connor.

Après plusieurs séjours en cure de désintoxication, Courtney Love a retrouvé la garde de sa fille en 2005... pour la perdre à nouveau en décembre dernier ! Un juge de Los Angeles a émis une ordonnance restrictive provisoire contre la chanteuse pour l'empêcher de voir Frances Bean. La jeune fille de 17 ans a donc été confiée à sa grand-mère et à sa tante.

Une décision de justice que Courtney Love n'accepte pas. Elle vient de révéler via son Twitter qu'elle envisageait de poursuivre son ex-belle mère pour récupérer sa fille : "Cette histoire avec Frances a besoin d'être dénoncée. C'est assez," a écrit la star.

La chanteuse révèle que Kimberly Dawn Cobain et Wendy O'Connor font tout pour lui faire du tort :"Elles ont gelé mes comptes bancaires car elles savent que je vais les poursuivre. Maintenant, elles influencent ma fille. Mais elle vaut mieux que ça. Elle a été trop bien élevée pour être achetée." C'est sûr, Courtney Love est une maman exemplaire...

Et pour prouver sa bonne foi, la veuve du chanteur de Nirvana a tenu à rétablir la vérité : "Je suis très seule et non, je ne suis pas droguée." Mais bien sûr !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience