En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Corneille se lance à la conquête des Anglais

Article par Aurore SCHVING , le 05/04/2009 à 12h12 , modifié le 05/04/2009 à 12h20 0 commentaire

Dans une interview accordée au Parisien, Corneille se livre et annonce son grand retour, tant attendu par ses fans.

Deux ans c'est long, très long, pour ses fans d'abord, mais pour Corneille aussi. Deux albums en français auront suffi au chanteur québécois d'origine rwandaise pour conquérir le cœur de son public francophone. Mais son troisième disque en anglais, The Birth Of Cornelius, n'avait pas eu la chance de rencontrer le même succès. « Je m'y attendais, ce fut pareil au Québec. Je savais que cet album n'intéresserait pas mon public francophone » confie Corneille.
 
Avant son grand retour en France, avec des titres essentiellement en français, Corneille a décidé de se lancer à la conquête de l'Angleterre, et ce qui est sûr c'est qu'il y met tout son cœur et ne fait pas les choses à moitié. À tout juste 31 ans, Corneille a été signé par la prestigieuse maison de disques Motown, celle des plus grands artistes tels Marvin Gaye ou Stevie Wonder. Corneille vit un rêve éveillé ! La présidente de Motown à Londres a littéralement craqué pour la voix du chanteur : « Il y a trois ans, j'ai écouté l'une de ses chansons en français. Et j'ai découvert cette voix incroyable. Je ne comprenais pas ce qu'il disait mais son timbre était tellement sexy ! ».
 
À l'automne prochain, il fera ses premières armes avec le titre inédit Liberation. « Ce projet était prévu dans ma carrière. Je pense qu'il faut que je le sorte en Angleterre et aux Etats-Unis pour avoir une vraie crédibilité, notamment auprès des francophones. » On espère donc que Corneille rencontrera le succès espéré pour qu'il nous revienne avec des tubes dont il a le secret.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience