En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Coldplay : plus ambitieux mais pas complètement original

Article par , le 16/06/2008 à 12h00 , modifié le 16/06/2008 à 15h48 2 commentaires

"Viva la Vida or Death and all his friends", le nouvel album de Coldplay sort aujourd'hui. Trois ans après la sortie de "X&Y", le groupe britannique tente une percée plus expérimentale qui convainc, sans pour autant rallier le camp de la nouveauté radicale.

Voilà plus de deux semaines que nous avons pu écouter en exclusivité le nouvel album de Coldplay, Viva la Vida or Death and all his friends. Mais pour cause de véritable embargo de la part de la production anglaise, il aura fallu patienter un peu avant de pouvoir en parler. C'est dire combien ce nouvel album devait rester top secret !

En huit ans et trois albums, Chris Martin (chanteur et pianiste), Guy Berryman (bassiste), Johnny Buckland (guitariste) et Will Champion (batteur), sont devenus les membres d'un des groupes les plus emblématiques de la scène pop-rock alternative anglaise. Mélodies imparables, ballades romantiques, chansons à tendance engagée, Coldplay a tout compris et enchaîne facilement les succès. En 2005 sort leur troisième opus, X&Y, et malgré le succès commercial de cet album, Coldplay ne reçoit pas les critiques élogieuses auxquelles le groupe était habitué. C'est peut-être pour cette raison que les membres du groupe ont choisi de prendre leur temps, de se recentrer sur eux-mêmes et sur leur musique, bref, de retrouver l'esprit groupe qu'ils avaient à leurs débuts.

Résultat, les quatre musiciens ont investi dans une ancienne boulangerie (The Bakery) qu'ils ont transformée en studio d'enregistrement. Là, ils ont pu s'entraîner et élaborer les bases de ce qui deviendrait leur quatrième album. Pour ce nouvel opus, Coldplay a collaboré avec deux réalisateurs de renom, Brian Eno, qui a notamment travaillé avec le mythique groupe U2, et Markus Dravs, qui a réalisé les albums d'Arcade Fire et de Björk entre autres. Epaulés par ces grands maîtres du genre, les quatre membres de Coldplay se sont lancés dans une entreprise plus ambitieuse, mais aussi plus expérimentale (Brian Eno a, par exemple, convaincu Chris Martin, Guy Berryman, Will Champion et Johnny Buckland de se livrer à une séance d'hypnose !).

Au final, avec Viva la Vida or Death and all his friends, Coldplay semble avoir voulu prendre plus de risques que par le passé. Chacune des dix chansons trouve sa place dans cet ensemble cohérent, bien que très diversifié, comme si chaque titre devait avoir une vie propre, indépendante de l'album auquel il appartient. Coldplay a exploré de nouveaux sons, plus ambitieux, à base d'orgues et de distorsions et s'est aventuré sur des terrains musicaux parfois presque exotiques. Le tout est bon mais ne fait pas pour autant d'étincelles dans l'originalité et la nouveauté. Une chose est sûre : les fans ne seront pas déçus et les moins fans pourraient bien même se mettre à apprécier !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience