En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Clara Rojas fait de nouvelles révélations sur Ingrid Betancourt

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 16/04/2009 à 13h45 , modifié le 16/04/2009 à 14h04 3 commentaires

Clara Rojas, l'ex-directrice de campagne d'Ingrid Betancourt, raconte ses années de captivité dans un livre paru en Colombie. Elle y parle d'Ingrid Betancourt et écorne encore un peu plus le mythe.

La libération d'Ingrid Betancourt a été une véritable bouffée d'oxygène pour les Français et les Colombiens. Cela faisait si longtemps que tous espéraient de voir enfin cette femme devenue véritable symbole de lutte et d'espoir retrouver enfin la liberté. Mais maintenant qu'Ingrid est enfin libre, les témoignages négatifs pleuvent à son sujet. Ses anciens compagnons d'infortune font plus qu'écorner le mythe Ingrid Betancourt et révèlent sa vraie nature.
 
Et c'est au tour de Clara Rojas, amie d'Ingrid, ex-directrice de campagne, enlevée en même temps qu'Ingrid de faire des révélations. Dans un livre paru cette semaine en Colombie, Clara Rojas parle ainsi de la façon dont son amitié avec Ingrid s'est peu à peu étiolée au fur et à mesure de la captivité. Cette distance a commencé à s'installer alors qu'Ingrid et elle avaient déjà tenté de s'échapper à deux reprises, sans succès. Ces tentatives ratées ont rendu Ingrid "amère", comme l'explique Clara Rojas.
 
Clara Rojas raconte alors que les deux femmes ont été séparées par leurs tortionnaires. Et c'est le comportement d'Ingrid envers Clara qui aurait conduit à cette décision. Ingrid, aux dires de Clara, est devenue méchante. Elle raconte notamment la fois où celle-ci lui aurait pris le dictionnaire qu'elle avait demandé pour passer le temps. Et Clara Rojas de déplorer la réaction d'Ingrid Betancourt en apprenant sa grossesse. Pour rappel, lors de sa détention, Clara Rojas a mis au monde un petit garçon, conçu pendant sa captivité. Elle n'a pas souhaité dévoiler le nom du père ou la façon dont cela s'est produit.
 
Ingrid Betancourt se voit ainsi désavouée par ses anciens compagnons. Avant Clara Rojas, des otages américains, libérés en même temps qu'Ingrid, Keith Stansell, Marc Gonsalves et Tom Howes, ont déjà parlé de "l'arrogance" et de "l'égoïsme" de la franco-colombienne.
 
Rajoutons à cela le divorce en cours d'Ingrid. Son mari, Juan Carlos Lecompte, qui a lutté sans relâche pour obtenir la libération d'Ingrid s'est dit "trahi" . Toutefois, après six ans et demi de captivité, il faut laisser le temps à Ingrid pour reconstruire sa vie et se reconstruire elle-même. Il se peut que d'ici un à deux ans, elle livre d'ailleurs elle-même sa version des faits.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience