En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Chris Brown reste sous liberté surveillée

Article par Jordan GREVET , le 10/02/2012 à 15h03 , modifié le 10/02/2012 à 15h15 0 commentaire

La justice américaine a tranché : condamné à cinq ans de liberté surveillée en 2009 pour avoir frappé Rihanna, Chris Brown devra purger sa peine jusqu'au bout.

Aucun traitement de faveur pour Chris Brown. La Cour Supérieure de Californie a décidé jeudi que le chanteur resterait sous liberté conditionnelle, après y avoir été condamné en 2009 pour avoir frappé sa petite amie de l'époque, Rihanna. A l'époque, Chris Brown, qui avait plaidé coupable aux chefs d'accusation retenus contre lui, avait écopé d'une peine de cinq ans de liberté conditionnelle et de six mois de travaux d'intérêt général.

L'avocat de Chris Brown, Mark Geragos, avait demandé à la justice à ce que la liberté conditionnelle de son client soit levée après que l'officier chargé de le surveiller avait écrit dans un rapport que le chanteur s'était comporté avec respect, ne se droguait pas et "avait beaucoup progressé" lors de sa surveillance. Par ailleurs, Chris Brown a suivi - avec succès - un programme pour apprendre à gérer sa colère et a été félicité à plusieurs reprises par différents juges pour son comportement.

Mais tout cela n'a pas suffit à convaincre le juge George Lomeli, en charge du dossier à la Cour Supérieure de Californie. Ce dernier a en effet estimé que même si Chris Brown s'était bien comporté, il devait continuer à être surveillé par un officier de police dans son état natal de Virginie pendant encore deux ans. Un jugement qui n'empêchera pas Chris Brown de se produire dimanche lors de la cérémonie des Grammy Awards, en attendant de repasser devant le tribunal le 10 juillet prochain.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience