En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Chris Brown pourrait bénéficier d'un non-lieu

Article par Mourad LAHDIL , le 30/04/2009 à 10h21 , modifié le 30/04/2009 à 11h37 0 commentaire

L'avocat de Chris Brown a déclaré hier matin qu'il entendait obtenir un non lieu pour son client dans l'affaire Rihanna, après une lourde erreur de procédure de la part de la police de Los Angeles.

L’affaire Rihanna / Chris Brown était donc définitivement enterrée (dans ma tête), mais l’avocat de Chris Brown, Mark Geragos, a réussi à rendre à cette histoire sa place en une des tabloïds. Epargnons nous un énième retour sur les épisodes précédents et passons tout de suite au dernier rebondissement en date : Mark Geragos a réclamé hier, au tribunal de Los Angeles, que l’agression de Rihanna par Chris Brown soit classée sans suite.

L’argument avancé par l’avocat est une photo de Rihanna, prise par la police juste après l’incident, et qui a mystérieusement atterri sur le site people TMZ quelques jours plus tard. Une enquête est actuellement en cours, pour déterminer l’origine de la fuite ; Mark Geragos devrait ainsi déposer une motion visant à mettre en cause la police de Los Angeles, en charge de l’enquête. Une audience a déjà été reportée au 28 mai prochain, mais il se peut qu’elle soit annulée si la demande de Geragos aboutit.

La photo de Rihanna ayant basiquement fait le tour du monde, Mark Geragos plaidera sans doute l’incapacité des jurés à rendre un verdict impartial, ce cliché ayant déjà une influence sur leur intime conviction. Je ne suis pas avocat, mais j’ai eu mon doctorat en droit avec mention très très bien, en regardant les cinq saisons d’Ally McBeal. Et mon "expérience" me dit qu’il n’y aura ni audience, ni procès, et qu’en gros Chris Brown s’en sortira avec une petite tape sur la main et un fronçage de sourcils de la part du juge.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience