En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Charlène Wittstock apprend le français pour son Prince

Article par , le 27/05/2011 à 16h55 , modifié le 31/05/2011 à 18h07 0 commentaire

Dans une interview donnée à Madame Figaro, Charlène se confie sur son mariage à venir avec Albert de Monaco, sur son conte de fées et son envie d'apprendre la langue de Molière.

D'Afrique du Sud jusqu'à la Principauté de Monaco, Charlène Wittsock laisse son conte de fées se dérouler. Le 2 juillet prochain, elle dira "Oui" au Prince Albert dans sa robe blanche Giorgio Armani Privé. "Oui" ou "Yes" ? Si Charlène a donné son interview à Madame Figaro en anglais, elle évoque son amour de la langue française, "sans doute une des plus belles au monde" et les progrès qu'elle a encore à faire.

La future princesse s'est laissée photographier en compagnie d'Albert par les talents de Karl Lagerfeld. Charlène Wittstock n'est pas pour autant une icône de mode et ne tient pas même à être une référence à la façon d'une Kate Middleton : "Je ne suis pas une esclave de la mode (...). On peut aussi bien me voir avec des robes de couturiers ou habillée de manière ethnique avec des perles, que portant des robes très simples. Je ne pense pas qu'il faille porter les derniers vêtements à la mode pour se sentir heureuse et confiante", n'en déplaise aux lectrices ! 

Si la mode ne lui donne pas de grands frissons, elle a bien des étoiles dans les yeux en évoquant sa romance : "C'est un moment très excitant pour moi. Je pense que n'importe quelle femme qui a la chance d'être aimée par l'homme qu'elle aime vit un conte fées. Le mariage en est la concrétisation

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience