En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Charlène Wittsotck : "La demande en mariage d'Albert était une surprise"

Article par , le 03/06/2011 à 17h00 , modifié le 07/06/2011 à 14h53 0 commentaire

Albert de Monaco et Charlène Wittstock ont donné une interview à Jean-Claude Narcy pour 50 MN Inside. Le couple princier s'y confie sur leur rencontre, leur amour, la demande...

À deux mois du mariage princier, l'excitation commence à monter autour d'Albert de Monaco et de sa belle Charlene Wittstock. Moins glamour que les jeunots William et Kate Middleton à l'époque, les monégasques sont particulièrement touchants dans leur amour qu'ils veulent discret mais qui est forcément monté en représentation devant leurs sujets et le reste de l'Europe. Tout deux affichent cependant leur "sérénité" et leur enthousiasme.

Charlene Wittstock, la splendide nageuse blonde sud Africaine parle tendrement de leur rencontre lors de son premier voyage à Monaco : "Je ne connaissais le Prince que d'après la lecture des journaux... Je lisais à quel point cet homme était glamour.(Sourire). Puis j'ai été présentée à son Altesse, le soir au bal, nous avons commencé à parler natation et sport. Je l'ai trouvé très impressionnant...". Une princesse pas comme les autres qui aime le côté terre à terre et simple de son époux plus que la beauté du titre et de l'uniforme princier.

Le Prince Albert, à 53 ans, ne souhaitait pas précipiter leur histoire et a attendu quelques temps avant de faire sa demande qui a totalement surpris Charlene. "Je ne suis même pas sûre d'avoir dit oui. (...) J'étais encore sous le choc une semaine plus tard, pas tout à fait consciente de ce qui arrivait..." Le 2 juillet prochain, Charlene Wittstock aura sans doute l'occasion de réaliser l'ampleur de l'évènement en présence des 700 journalistes et 38 familles royales présentes sur place !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience