En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Célyne Durand : "Dans la Ferme, on n'est pas obligé de s'aimer, mais on peut au moins se supporter"

Article par , le 22/02/2010 à 19h07 , modifié le 22/02/2010 à 19h43 4 commentaires

A peine sortie de la Ferme Célébrités pour des raisons sanitaires, Célyne Durand nous a accordé une interview exclusive. L'occasion pour la jeune femme de parler de son image de bimbo sexy, de ses projets mais aussi des autres fermiers

Plurielles.fr : Tu as dû quitter la Ferme précipitamment pour des problèmes de santé, peux-tu nous en dire plus ?
Célyne Durand : Je souffrais depuis plusieurs jours d'une allergie généralisée. J'avais des boutons un peu partout sur le corps. Les médecins m'ont donné un traitement mais les effets secondaires n'étaient pas très agréables. Je n'arrivais pas à dormir et je me grattais tout le temps à cause des piqûres des tiques. J'étais à bout, je n'avais plus de forces. En plus, il y avait ces tensions, d'autant plus difficiles à supporter que je ne me sentais pas bien.
 
Es-tu déçue d'avoir été obliquée de partir ?
Oui très déçue pour l'association. Mais je n'en pouvais plus. Ce n'est pas dans ma nature de pleurer. Je les ai appelé pour m'excuse et pour leur dire que mon engagement humanitaire allait au-delà de la Ferme, j'ai choisi cette association et ne vais pas les laisses tomber. Je vais leur verser une partie de mes cachets pour les séances photos liées à la Ferme. Cette émission, c'est moi l'occasion de sensibiliser les gens. La Ferme, je l'ai fait pour soutenir les associations. On devrait tous faire de l'humanitaire. Donner, même un peu, c'est important. C'est normal de donner un peu de ce qu'on reçoit.
 
Qui se plaignait le plus dans la Ferme ?
Vous savez, les conditions étaient vraiment difficiles : 48°C, les piqûres de guêpes, de tiques, le manque de sommeil... Adeline et Velvet ont beaucoup souffert mais étaient très courageuses. Hermine et Surya aussi. Les garçons se plaignaient tout le temps, à commencer par Michael Vendetta. Certains ont vraiment exagéré. On était là pour faire un jeu, découvrir des paysages incroyables et soutenir nos associations mais certains ont oublié ces objectifs et ça a viré à la querelle d'egos.
 
Tu as souffert de ces tensions ?
Oui certains jouaient double jeu et disaient du mal des autres dans la hutte. Ce n'est pas très sympa et pas conforme à l'esprit du programme. C'est dommage de se prendre la tête pour des bêtises. On n'est pas obligé de s'aimer, mais on peut au moins se supporter. A peine 3 jours après notre arrivée, il y avait déjà des coups bas.
 
Est-ce la faute de Michael Vendetta ?
Michael a déclenché tout ça mais il n'est pas le seul responsable. D'autres sont rentrés dans son jeu.
 
Quels souvenirs gardes-tu de cette expérience ?
Je ne garde que les bons souvenirs : les paysages, les animaux...
 
Quel message as-tu envie de faire passer aux fermiers ?
Je serai sur le prime vendredi, je voudrais leur dire d'être plus tolérants les uns envers les autres
 
Avez-vous prévu de vous revoir ?
Oui j'ai laissé mon téléphone à Adeline, Kelly, Hermine, Surya, Christophe. J'ai aussi envie de revoir Michael Vendetta pour voir s'il est très différent dans la vraie vie comme il le dit.
 
As-tu regardé la presse depuis ton retour ?
Oui un peu, quelques magazines m'attendaient. Etrangement, c'est plutôt sympa. Ils donnent de moi l'image d'une fille sexy, jolie, mais aussi dynamique qui n'est pas bête. Et puis c'est normal d'être un peu critiquée, c'est le jeu quand on est connu, qu'on fait une émission comme la Ferme. Vous savez, j'assume mon image sexy, j'assume mes photos de nu. J'ai fait plein de choses : de la télé, de la comédie, je n'aime pas les étiquettes, j'aime faire ce qui me plaît.
 
Tu as consolé Kelly Bochenko au début de l'aventure ?
Oui elle vivait mal la parution de photos dans la presse. Je lui ai dit que c'était un mal pour un bien, sans ces photos, elle n'aurait pas fait la Ferme. Dans la vie, il faut assumer. C'est vrai que ces photos sont un peu vulgaire mais bon... Geneviève de Fontenay l'a destituée, et alors ! Elle est dans son rôle mais la vie ne s'arrête pas à Miss Paris. Il faut passer à autre chose.
 
Quels sont tes projets ?
J'étais animatrice télé avant la Ferme, je vais continuer et j'ai d'autres projets. Notamment un téléfilm qui pourrait se tourner au printemps. Et j'attends des propositions ! Avant je prenais tout, maintenant j'espère avoir le luxe de choisir. On va parler de moi ces prochains mois. J'aimerais continuer à jouer la bimbo sexy mais aussi faire autre chose. Le plus compliqué, c'est de choisir les bonnes propositions. Après une télé réalité, certains croient qu'ils vont devenir star. Mais ça ne suffit pas. Encore faut-il avoir un talent. Je crois avoir un certain talent.
 
Quel serait ton rêve ?
J'aimerais tourner dans une comédie, par exemple dans une comédie comme Camping ou dans un film comme Neuilly sa mère. J'aimerais aussi interpréter un personnage, comme Marion Cotillard dans La Môme ou Audrey Tautou en Coco Chanel !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience