En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Cécilia Attias : "Première Dame, on prend le tout ou on ne prend pas !"

Article par Pierre COURADE , le 28/06/2012 à 15h29 , modifié le 28/06/2012 à 15h57 0 commentaire

Extrêmement rare dans les médias, Cécilia Attias accorde une interview ce week-end à M où elle revient sur ses rapports avec Nicolas Sarkozy et sa vision du rôle de Première Dame.

L'actualité des Premières Dames de France est assez mouvementée ces dernières années. Divorce, mariage, trahison, prise de position,... Même si elle n'a aucun statut officiel, l'épouse (ou la compagne) du président de la République occupe désormais une position très observée.


Que se dit une Première Dame lorsqu'elle rencontre un autre Première Dame ? Plusieurs cas de figure. Le tacle en ce qui concerne Carla Bruni Sarkozy lorsqu'il s'agit de commenter le tweetgate déclenché par sa successeure, Valérie Trierweiler. Ou bien les considérations générales mais fermes sur le rôle de Première Dame.


C'est l'option choisie par Cécilia Attias dans une interview accordée ce week-end à M, le magazine du Monde. Celle qui ne s'est jamais rêvée en Première Dame ne revient pas sur la polémique du tweet : "Tout cela est bien dérisoire. Je ne juge pas. Je me suis fait assez démolir comme ça pour des toutes petites choses. La Première Dame, on lui prête beaucoup, c'est un rôle ambigu, il faut savoir raison garder."


"Ce n'est pas moi qui avais de l'ambition"


"Savoir raison garder" peut-être. Mais "quand on est dans cette position, soit on prend le tout, soit on ne prend pas !", prévient-elle. Et effectivement, son rôle auprès de son mari de l'époque était très fusionnel : "Je ne travaillais pas pour Nicolas Sarkozy, on travaillait ensemble. Quand j'ai commencé, j'étais timide et pas sûre de moi. J'ai beaucoup appris sur le monde, sur les gens, je suis heureuse de l'avoir fait", raconte-t-elle.
 
Cécilia Attias a en fait une image très claire de la fonction de Première Dame : soit on l'est totalement, soit on ne le devient pas. Après avoir travaillé main dans la main avec Nicolas Sarkozy, l'amour étant moins fort qu'auparavant, elle n'a pas cherché à rester l'épouse du Chef de l'Etat à tout prix. Elle a décidé de partir. C'est en tout cas le message qu'elle essaie de faire passer dans cet entretien.


D'ailleurs, elle précise que "ce n'est pas moi qui avais de l'ambition, c'est lui, je l'accompagnais. Je ne voulais pas me présenter ni aux européennes ni aux régionales". Ses relations actuelles avec l'ancien locataire de l'Elysée : amicales.
 
Une situation apaisée. Un point de vue assez précis sur la vie politique en France. Même si elle habite désormais New York, Cécilia Attias compte bien rester une femme publique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience