En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Cécilia Attias et le Fouquet's, son mari prend sa défense

Article par Lionel TEIXEIRA , le 29/03/2012 à 14h40 0 commentaire

Cécilia Attias a été récemment accusée d'être à l'origine de l'image bling-bling de Nicolas Sarkozy. Son mari nie tout en bloc.

Au début du mois est sorti le livre de la journaliste politique Catherine Nay, L'Impétueux. Un ouvrage dans lequel elle retrace le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Dans ce livre, on y apprend que plusieurs épisodes (peu appréciés de l'opinion publique) ont été organisés par Cécilia Attias, l'ex-femme du président de la République. Ce matin, au micro de France Inter, Richard Attias, le mari de l'éphémère Première Dame, la défend.

Le comportement bling-bling 

Le soir de son élection, Nicolas Sarkozy s'empresse de fêter sa victoire au Fouquet's, un luxueux restaurant parisien. Beaucoup de commentateurs politique y voient là son péché originel. Dans son livre, Catherine Nay raconte que le lieu a été choisi par Cécilia Attias. Faux selon Richard Attias. "Cécilia n'était impliqué ni dans le Fouquet's ni dans le choix de la croisière." La croisère : l'autre événement qui avait choqué les Français lorsque Nicolas Sarkozy et toute sa famille s'étaient rendus à Malté à bord du yatch de la famille Boloré.

Une rencontre déplacée avec Obama

Autre fait rapporté dans le livre. Une visite avec le président américain à la Maison Blanche. Le couple Attias visite la résidence de Barack Obama en compagnie de Louis, le fils de Niclas Sarkozy et de Cécilia Attias. C'est alors que le garçon demande à un officier de rencontrer l'hôte des lieux. Affront qui va exaspérer le président français puisque l'ambassade américaine prévient Paris que son fils use de son nom de famille.

Richard Attias livre sa version des faits : "J'ai personnellement demandé à visiter la Maison Blanche et le Congrès comme beaucoup d'autres personnes qui la visitaient ce week-end. Le Président était là pour une réunion de crise autour de l'Afghanistan. L'officier de sécurité a fait savoir que nous étions là et dans les dix minutes qui ont suivi le président a souhaité nous rencontrer. Il nous a même reproché de ne pas l'avoir prévenu en amont d'être là.

Bon nombre de commentateurs ont souligné que le livre de Catherine Nay était à charge contre Cécilia Attias. Cette dernière a trouvé en son mari son meilleur avocat. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience