En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Cate Blanchett épinglée par Frédéric Mitterrand

Article par Jordan GREVET , le 02/04/2012 à 13h57 , modifié le 02/04/2012 à 13h58 0 commentaire

Alors qu'elle se produit actuellement au théâtre à Paris, la comédienne Cate Blanchett a été faite Chevalier des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.

Cate Blanchett a profité de son séjour à Paris pour se faire épingler. Actuellement sur les planches dans la pièce Big and Small de Botho Strauss au Théâtre de la Ville à Paris jusqu'au 8 avril, la comédienne australienne a reçu vendredi l'Ordre des Arts et des Lettres. Une distinction qui lui a été remise des mains du Frédéric Mitterrand. Petit détail qui a son importance : le ministre de la Culture et de la Communication a dû patienter près de trois quarts d’heure (!) avant de pouvoir faire Chevalier Cate Blanchett. La belle s’est cependant excusée de son retard et a ensuite remercié la France pour cet honneur à l'occasion d'un discours prononcé en anglais.

Pressentie pour donner la réplique au Bradley Cooper dans le prochain film de Woody Allen, Cate Blanchett n’en est pas à sa première distinction. En 2005, celle qu’on surnomme souvent "la nouvelle Meryl Streep"  a reçu un Oscar pour son rôle de Katharine Hepburn dans Aviator, où elle jouait au côté de Leonardo DiCaprio. Deux ans plus tard, lors de la 64ème Mostra de Venise, elle a reçu la Coupe Volpi de meilleure interprétation féminine pour son rôle dans I'm Not There, dans lequel elle interprètait le rôle d’un Bob Dylan androgyne. Mariée depuis 1997 à l'écrivain Andrew Upton, avec qui elle a trois enfants, Cate Blanchett dirige avec son cher et tendre la Sydney Theatre Company, en Australie. Une crédibilité qui va de soit pour celle qui brûle actuellement les planches parisiennes.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience