En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni Sarkozy vs. Valérie Trierweiler : la campagne des compagnes

Article par , le 08/03/2012 à 16h06 , modifié le 08/03/2012 à 16h33 0 commentaire

Compagnes de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, Carla Bruni Sarkozy et Valérie Trierweiler font la une des médias.

En cette Journée, symbolique du 8 mars, Journée de la Femme, les compagnes des deux principaux candidats à la présidentielle sont à la fête (ou pas !) Alors que Carla Bruni Sarkozy sera l'invitée de la très consensuelle Alessandra Sublet pour répondre aux sympathiques questions de l'animatrice et de sa bande dans le Loft de C à vous ; Valérie Trierweiler a eu la désagréable surprise de se lever et de découvrir son visage en Une de Paris Match (journal dont elle est en disponibilité depuis quelques semaines).

Deux poids deux mesures... ou le difficile apprentissage du rôle de compagne de candidat pour Valérie Trierweiler. Journaliste politique, Valérie Trierweiler connaît bien les arcanes et les cuisines de la vie politique. Mais depuis quelques semaines, la journaliste en a ras le brushing. Considérée comme hautaine et distante dans un sondage réalisé par I Télé, peopolisée par son employeur à l'heure où les Français n'admettent plus que les politiques parlent de leur vie privée, explique Jamil Dakhlia, sociologue des médias et professeur à l'université de Lorraine qui vient de publier Les politiques, des people sont-ils comme les autres ? aux éditions Bréal, la journaliste de Direct 8 (dont les audiences sont épinglées par la presse spécialisée) connaît un début de campagne houleux.

Après la frénésie des débuts et une foule de Une de magazines, la Carla Mania s'est apaisée. Fini Carla la sulfureuse, l'ex top model communique aujourd'hui autour de sa fondation contre l'illétrisme, sa vie de mère de famille et d'épouse aimante. Celle qui se disait "épidermiquement de gauche", en juin 2008, se dit ultrasarkozyste en 2012, 100% derrière son époux... Pas de rôle politique donc pour la muse Carla qui soigne son image, présente aux meetings de son époux, mais en retrait et ne se hasardera pas à parler économie ou crise de l'euro avec Alessandra Sublet, quand Valérie Trierweiler occupe un bureau, le 306 au QG du candidat Hollande note Constance Vergara, auteur de "Valérie, Carla, Cécilia, Bernadette et les autres, en campagne" - Constance Vergara - Tallandier - 172 p. - 14,90 euros - sortie le 8 mars).
Atout charme du candidat Hollande (titre de Paris Match particulièrement sexiste en ce 8 mars), Valérie Trierweiler sera-t-elle en fin de compte son talon d'achille... Comme Cécilia le fut pour Nicolas Sarkozy ? "Elle ne sera pas une Cécilia bis" ajoute l'auteur du livre... 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience