En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni-Sarkozy : Son mari, son ami décédé, Depardieu... elle dit tout

Article par J.C. , le 14/03/2013 à 17h26 , modifié le 14/03/2013 à 17h39 0 commentaire

La compagne de Nicolas Sarkozy s'était faite rare dans les médias. A l'occasion de la sortie prochaine de son album, elle s'est confiée au Nouvel Observateur sur sa carrière, mais aussi sur l'actualité.

Elle n'avait donné aucun entretien depuis son apparition dans le Vogue français en décembre dernier. Carla Bruni rompt ce silence médiatique dans le Nouvel Obs. Son dernier album, les sujets d'actu... elle évoque tous les thèmes. L'ancienne première dame dévoile entre autres quelques-uns des secrets intimes de Little French Songs, son nouvel album, attendu le 1er avril dans les bacs.

 

Carla Bruni explique notamment qu'elle a écrit Darling pour son ami François Baudot qui s'est suicidé en mai 2010. "Cette chanson s'intitule Darling, car c'est ainsi que François me surnommait. C'était aussi le premier mot de la lettre qu'il m'a laissée avant de s'en aller. À sa mort, je suis restée prostrée des jours et des jours, confie Carla. Je me sentais coupable de ne pas l'avoir appelé sachant qu'il allait mal. (...) Lorsqu'un ami vous dit 'ne plus avoir envie de rien', il faut l'entendre. Je n'ai pas mesuré à quel point il était seul. J'ai été égoïste." Le texte serait venu tout seul à la chanteuse : "Cette chanson m'a permis d'ouvrir la porte à mon chagrin."

 

"Mon Raymond, c'est mon mari tel que je le vois"

 

Comme elle avait dédié Salut marin en 2008 à son frère Virginio, décédé en 2006,  ou  chanté Raphaël, pour le père de son fils Aurélien, son nouveau mari, Nicolas Sarkozy, a aussi droit à un titre, Mon Raymond . "J'ai failli l'appeler Raoul, mais, sans être une obsédée de la rime, j'aurais vite séché après 'Séoul', 'boule' et 'cool'. (...) Je me suis dit que Raymond lui allait comme un gant. (...) Mon Raymond, c'est mon mari tel que je le vois." Et Carla est sa première supportrice et l'idolatre (un peu) : "Mon Raymond, c'est lui l'patron, c'est lui qui tient la boutique / Et bien qu'il porte une cravate, mon Raymond est un pirate", chante  la maman de Giulia.

 

La chanteuse s'est également étendue sur des sujets d'actualité, comme le mariage pour tous. "Je ne suis pas du tout contre, explique-t-elle. Mais j'ai choisi de ne pas me prononcer publiquement sur l'actualité politique, économique ou sociétale".  Concernant la nationalité russe de Depardieu, Carla Bruni a pris la défense du comédien français.  "Depardieu est un être merveilleux et de surcroît un immense acteur, souligne-telle. Chacun est libre de faire ce qu'il veut".

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience