En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni Sarkozy : la première dame du peuple ?

Article par , le 20/02/2012 à 10h12 , modifié le 20/02/2012 à 10h37 0 commentaire

Très discrète depuis la naissance de Giulia en octobre dernier, Carla Bruni Sarkozy a fait son retour depuis quelques jours sur le devant de la scène médiatique. Décryptage d'une stratégie de communication...

Ce week-end avait lieu à Marseille le premier grand meeting de Nicolas Sarkozy, président candidat à l'élection présidentielle de 2012. Face à lui, une salle comble chauffée par les lieutenants du candidat, et une spectatrice très surveillée par les médias, son épouse.

Si Cécilia a marqué la campagne de 2007, imprimant sa marque et plaçant ses hommes, Carla Bruni Sarkozy compte bien tenir sa place dans la campagne.
Prudente, Carla n'entend pas s'inscrire dans le registre politique des idées, et explique souhaiter s'investir "pas de façon professionnelle mais humaine. J'accompagnerai mon mari quand il aura besoin de moi".

Très émue, Carla Bruni Sarkozy a déclaré à l'issue du meeting "C'était formidable, très émouvant", rapporte l'AFP, photos à l'appui d'une Carla Bruni Sarkozy très expressive pendant le discours de son mari, ne comptant ni ses sourires ni ses applaudissements.

Loin de l'image de chanteuse bobo de gauche, amie du tout-Paris branché et intellectuel, Carla Bruni Sarkozy cultive aujourd'hui l'image de la proximité, l'image de Mme tout le monde. En attestent les médias dans lesquels la première dame a choisi de prendre la parole. Pas d'Inrocks (comme pour la promo de son dernier album), mais TV Mag (le supplément télé est lu par 10 M de personnes chaque semaine), mais aussi le quotidien gratuit 20 Minutes et Le Parisien/Aujourd'hui en France, trois médias à la cible populaire.

Et si au début de leur histoire, Carla Bruni Sarkozy expliquait à la presse transmettre son goût des belles lettres et de l'Opéra à son amoureux, l'ex égérie bobo chic confie désormais regarder Plus belle la vie... 

Côté look aussi, Carla Bruni Sarkozy a changé. Finies les robes couture signées Dior ou Chanel, la jeune maman préfère aujourd'hui les gros pulls confortables, les tailleurs pantalons moins glamour...

Et si de récents sondages montrent que Nicolas Sarkozy est le président le plus impopulaire dans l'histoire de la Ve République, il bénéficie d'un atout non négligeable. Sa femme, mais aussi sa fille : Giulia. "Les médias français appellent déjà l'enfant du Président « nourrisson 5% », ce qui laisse entendre que sa naissance amène à son père une cote de popularité de 5" peut-on lire sur le site Le quotiiden du peuple en ligne... 

Reste à savoir si les Français seront davantage marqués par la Rolex, le Fouquet's et la phase bling-bling du quinquennat ou s'ils adhèreront à cette nouvelle histoire...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience