En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni Sarkozy : grossesse, maternité, ses confidences de femme enceinte

Article par , le 29/09/2011 à 14h46 , modifié le 29/09/2011 à 15h12 0 commentaire

Carla Bruni Sarkozy a donné une de ses rares interviews au Figaro Madame. Elle y évoque sa fondation mais aussi l'arrivée de son bébé et son statut privilégié de première dame.

C'était à l'occasion de la présentation de sa Fondation Carla Bruni Sarkozy. La première dame de France faisait une de ses rares apparitions pour évoquer ce projet d'aide à l'accès à l'éductation et à la culture. Bien sûr, elle avait été guettée par les journalistes et photographes venus également pour voir ce ventre rond qui s'était fait très discret.

L'enfantement ? Une inconscience heureuse

Une maternité qui est venue bien vite dans la conversation, abordée par l'angle de la crise et de la crainte de l'avenir :"Je ne pense pas que l'on fasse un enfant en se posant des questions. Il arrive plutôt dans une sorte d'inconscience heureuse et c'est ainsi depuis la nuit des temps" explique Carla Bruni Sarkozy de manière disposée et sensible.

L'épouse du président apparaît à la fois charmante et terre à terre, consciente de sa position de première dame, dans le même temps chahutée et privilégiée, laissant glisser la plupart des difficultés inhérentes à son statut.

Privilèges 

"Je n'ai pas une vie difficile, fait-elle remarquer quand on l'interroge sur tout ce qui risque de perturber ses premiers mois de maternité. Je ne suis pas soumise au congé maternité, pas obligée non plus de prendre les transports en commun à six heures du matin comme 90% de mes concitoyennes. Ce sont là les vraies contraintes des femmes d'aujourd'hui". Et un mari très occupé, aux obligations multiples ? "Il n'y en a pas tant que ça -et je m'y plie bien volontiers" assure celle qui passe désormais beaucoup de temps au lit à l'approche  de l'accouchement. À l'heure où un étage entier de la clinique de La Muette a été privatisé, on attend la naissance pour les jours (heures ?) qui viennent...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience