En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni-Sarkozy : "aucune arrière-pensée politique " dans ses chansons

Article par Emilie PEREZ , le 30/03/2013 à 15h24 , modifié le 30/03/2013 à 15h30 0 commentaire

A deux jours de la sortie de son nouvel album, Carla Bruni-Sarkozy a accordé un entretien à BFM TV. Elle se défend de toute "arrière-pensée politique" dans ses chansons.

 

Un nouvel album très attendu. Ce lundi 1er avril, "Little French Songs " , le quatrième opus de Carla Bruni-Sarkozy, sort dans les bacs. Des chansons qui ont été disséquées par de nombreux journalistes. L'une d'entre elles a particulièrement attiré leur attention : "Le Pingouin ". Certains y ont vu le portrait de François Hollande, ce dont s'est défendu l'ancienne Première dame (Lire aussi : Carla Bruni-Sarkozy : un extrait du "Pingouin " dévoilé). 

Dans une interview à BFM TVCarla Bruni-Sarkozy a une nouvelle fois nié toute "arrière-pensée politique " dans ses chansons : "Le pingouin, c'est le type qu'on croise, et qui vous dit : ah bonjour, tu as grossi non ? Y'en a plein ! ", a-t-elle ajouté.  

Carla Bruni-Sarkozy est également revenue sur une autre de ses chansons qui a fait couler beaucoup d'encre, "Mon Raymond ", une déclaration d'amour à Nicolas Sarkozy (Lire aussi : Carla Bruni : "Mon Raymond ", sa déclaration d'amour à Nicolas Sarkozy) : "J'ai hésité un petit peu entre Raymond et puis Roger. (…) Dans l'amour, il y a un envoûtement. Un seul être vous manque, et le monde est dépeuplé. C'est une phrase vraie ".  

Dans cette même interview, Carla Bruni-Sarkozy a indiqué qu'elle regrettait de s'être exprimée dans les médias au sujet de la mise en examen de son mari pour abus de faiblesse, dans le cadre de l'affaire Bettencourt (Lire aussi : Carla Bruni-Sarkozy : "Je me suis exprimée et c'était une erreur"). 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience