En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Carla Bruni maman : reportage avec les paparazzi de la clinique de la Muette

Article par , le 12/10/2011 à 17h20 , modifié le 12/10/2011 à 17h53 0 commentaire

Ce matin, la radio RT2 annonçait au conditionnel que Carla Bruni Sarkozy avait accouché dans la nuit et qu'il s'agissait d'un garçon prénommé Vadim. Pour vérifier l'info, je me suis invitée devant la clinique de la Muette.

Si l'on en croit les rumeurs qui circulent sur Carla Bruni Sarkozy, la première dame aurait déjà dû accoucher 5 fois, d'un garçon, d'une fille ou même de jumeaux ! Désireux de démêler le vrai du faux, nos reporters de choc se sont infiltrés parmi les paparazzi qui campent devant la clinique depuis plusieurs jours, et commencent à trouver le temps long... en attendant Carla Bruni.

15h Clinique de la Muette dans le 16e arrondissement. RAS. Interdits de stationner aux abords de la clinique rue Nicolo les photographes ont pris leurs quartiers à quelques rues de là, leur base arrière depuis dimanche et l'annonce par la préfecture de police de l'interdiction de stationnement. Mis à part un car de police et quelques hommes, des policiers en civil ?, discrètement postés devant la clinique, tout est calme dans cette partie résidentielle du 16e arrondissement de Paris. Ah si j'oubliais... les chaînes d'info ont dépêché un envoyé spécial, prêt à prendre l'antenne à la première annonce officielle. Mais pas de Carla Bruni Sarkozy dans les parages.

 

Après l'annonce de RTL2 selon laquelle Carla Bruni et Nicolas Sarkozy étaient parents depuis quelques heures d'un petit Vadim, j'ai voulu en avoir le coeur net et tenter d'avoir des réponses de la part "des professionnels des paparazzades". Pas de Jean-Claude Elfassi en vue, le roi des paparazzi est plutôt habitué aux planques et aux raids sur les îles ensoleillées pour déjouer les systèmes de sécurité des villas des stars, mais plusieurs photographes, travaillant pour des agences de presse ayant pignon sur rue.

 

Parmi eux, Raymond (il souhaite garder l'anonymat) vieux briscard rompu aux reportages de guerre à travers le globe, reconverti dans la photo de personnalité pour raisons alimentaires "un reportage en Somalie de 2 mois ne se vend pas, mais une photo du dauphin oui" m'explique-t-il sans illusion. Avec l'un de ses collègues, ils se relaient depuis dimanche matin, espérant  en vain jusqu'à maintenant - déceler un début d'effervescence devant la clinique. "Mais rien" soupire-t-il, pas l'ombre d'un président, ou d'un ami du couple.

A la clinique, on s'amuse et s'irrite à la fois de ce cirque médiatique : une équipe est en alerte 24h/24 au cas où... mais personne n'en sait plus. "A tous les coups, elle va accoucher ailleurs et déjouer tout ça" nous explique un membre du personnel non médical de la clinique, qui commence à se plaindre des nuisances au nom de l'ensemble de ses collègues.

Et si certaines futures mamans s'imaginent raconter à leur progéniture qu'il ou elle est né dans la même clinique que le fils ou la fille de Carla Bruni Sarkozy, la blague a aussi ses inconvénients : il faut montrer patte blanche pour parvenir au premier étage (la maternité) de la clinique... Bébés pressés, s'abstenir !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience