En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu
Dossier :Britney Spears : qui a vraiment pété les plombs ? Elle... ou nous ?

Dans quelques jours, Britney Spears entamera une tournée mondiale, point d'orgue de l'un des plus remarquables come-backs de l'histoire de la pop music. Après une période difficile et des mésaventures surmédiatisées, tout lui réussit à nouveau ; mais pour rien au monde, je n'échangerais ma vie contre la sienne. Retour sur les événements qui ont bien failli coûter sa couronne - et sa vie - à la princesse de la pop.

Britney Spears

Depuis toujours, les hommes peuvent se comporter de manière totalement incivilisée, transgresser un bon nombre d'interdit, se montrer révoltés, irresponsables, voire violents, sans risquer d'être catégorisés comme malades mentaux. Les femmes ne peuvent pas s'offrir ce luxe ; les mères encore moins.

Britney Spears est l'illustration exemplaire de cette théorie. Après des déboires que la terre entière a pu suivre en temps réel, la jeune femme a été internée de force en hôpital psychiatrique, s'est vue retirer la garde de ses enfants, et est désormais sous la tutelle permanente de son père Jamie. Nous nous sommes tous demandés : qu'est-ce qui lui a pris ?

La question peut être posée différemment : qu'est-ce qui NOUS a pris, de cautionner un lynchage d'une violence inédite et de considérer que les actes de Britney Spears ne pouvaient qu'être ceux d'une désaxée ? Qu'est-ce qui nous a poussé à prendre pour argent comptant les titres des tabloïds, des sites internet clamant ‘Britney est une sale p**e', alors qu'aucun ne se permet d'être aussi brutal avec les Chris Brown, Pete Doherty et autres Samy Nacéri ? Rien n'a changé depuis l'époque ou Virginia Woolf  était vue comme une maniaco-dépressive dont le suicide était inévitable. Mais dans le cas de Britney Spears, nous avons tous une petite part de responsabilité.


Sommaire :
logAudience