En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Britney Spears : le retour en grâce

Article par Mourad LAHDIL , le 20/02/2009 à 18h15 , modifié le 20/02/2009 à 18h36 0 commentaire

Sa chute a été la plus significative représentation des excès de ces dix dernières années. Son retour est unanimement salué. Mais a t-elle réellement gagné au change ?

Le 3 janvier 2008, Britney Spears refuse de rendre ses enfants à son ex-mari après avoir passé la journée avec eux. Elle n'a pas dormi depuis quatre jours, et s'enferme avec ses garçons dans sa salle de bains. La police est appelée, Britney est évacuée dans une camisole de force et internée dans un hôpital psychiatrique. Une fois de plus, la scène est diffusée en direct à la télévision.

Britney vient de sortir son cinquième album. Un album de qualité, malgré l'agitation de sa vie personnelle, et surtout plein d'ironie, se référant directement aux événements qui l'accablent. On peut douter qu'une femme capable de suffisamment de recul pour tourner ce genre de choses en dérision n'ait pas vraiment besoin d'être internée : les juges californiens ont décidé autrement, et ont placé Britney Spears sous la tutelle de son père, qui gère désormais chaque aspect de sa vie - et de sa fortune.

Un homme coupable des mêmes crimes que Britney Spears aurait-il eu droit au même traitement ? Peut-on imaginer une rock star mâle en perdition, un Pete Doherty ou un Kurt Cobain, contraint de demander l'autorisation à son père pour passer un coup de téléphone, aller au toilettes ou s'acheter quoi que ce soit ?

Britney est désormais une marionnette entre les mains de son père, et la priorité numéro un est de remettre sa carrière sur les rails. Cette volonté pose pourtant des questions délicates : on sait que Jamie Spears, depuis son divorce et sa lutte contre l'alcoolisme, est un homme ruiné qui vit dans un bungalow délabré en Louisiane. Le succès de sa fille est son passeport pour sortir de la misère. Britney est plus qu'une fille, une sœur ou une ex-femme : c'est une industrie, une marque. Un produit.

Grâce à la décision de la justice californienne et à la gestion de ses affaires par son père, Britney a réussi le come-back fracassant auquel vous avez tous assisté. Mais rien ne garantit que son succès retrouvé ne la rende heureuse. Dans un documentaire tourné à la fin de l'année dernière et dont la diffusion a coïncidé avec la sortie de son dernier album, Britney Spears confiait sa frustration de ne pas pouvoir vivre sa vie comme elle l'entend. ‘Même les gens qui vont en prison savent qu'un jour ils sortiront. Mais dans cette situation, c'est sans fin'. Britney a réussi à faire oublier ses déboires et à redevenir l'enfant chéri de l'Amérique. Mais au prix de sa liberté.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience