En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Britney Spears évite un procès pour harcèlement sexuel

Article par Jordan GREVET , le 02/03/2012 à 17h26 , modifié le 02/03/2012 à 17h27 0 commentaire

Accusée d'harcèlement sexuel par un de ses anciens gardes du corps, Britney Spears a trouvé un accord à l'amiable avec le plaignant, évitant ainsi un procès.

Dans la série des démêlés de Britney Spears avec la justice, voici un épisode qui finit bien. Alors qu’elle a été contrainte de repousser son mariage avec Jason Trawick en attendant que son procès avec son ancien manager ne soit résolu (lire la news), la chanteuse est parvenue à un accord dans une autre affaire judicaire, l’opposant cette fois-ci à un de ses anciens gardes du corps, Fernando Flores. Ce dernier l’accusait... d’harcèlement sexuel !

Lorsqu’il dépose plainte contre Britney Spears en 2010, Fernando Flores affirme que la chanteuse est une obsédée sexuelle, qui a passé son temps à lui faire du gringue et tenté de lui mettre le grappin dessus. Une pression insoutenable pour le corps du garde qui aurait alors été contraint de démissionner. Mais selon les proches de Britney Spears, la plainte est totalement bidon et Fernando Flores n’a travaillé que très peu de temps pour la star, affirment-ils.

Coupable ou non, Britney Spears a réussi à mettre un terme à cette affaire. Selon le site TMZ, la chanteuse et son ancien garde du corps seraient en effet récemment parvenus à un accord à l’amiable et la justice américaine aurait définitivement classé l’affaire. L’histoire ne dit pas si Britney Spears a sorti son carnet de chèques pour faire taire Fernando Flores mais il semble que cette issue soit la plus probable.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience