En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Britney Spears s'échappe de l'hôpital avec son paparazzi

Article par , le 02/12/2007 à 00h00 , modifié le 21/04/2008 à 10h08 9 commentaires

Britney Spears souffre depuis plusieurs années d'une maladie psychologique. C'est la conclusion d'un expert et de plusieurs amis de la chanteuse après son hospitalisation la semaine dernière. Mais cela ne l'a pas empêché de s'échapper de l'hôpital pour partir en escapade avec son amoureux de paparazzi...

On a pourtant croisé les doigts pour que l'année 2008 soit un nouveau départ pour Britney Spears, mais tout cela semble bien mal parti. Rappel des faits : dans la nuit du 3 au 4 janvier dernier, Britney refuse de rendre ses enfants aux gardes du corps de son ex-mari, Kevin Federline et s'enferme dans une des pièces de sa grande villa avec l'un de ses enfants. La dispute est suivie par une horde de paparazzi, de chaînes de télévision et de journalistes. Finalement, la pauvre Britney est emmenée en ambulance au centre hospitalier Cedars-Sinaï de Los Angeles avec l'un de ses petits garçons. Après une batterie d'examens, la police a conclu que la popstar de 26 ans était sous l'influence d'une "substance inconnue".
Ce nouvel épisode malheureux a évidemment délié les langues de nombreux proches de Britney Spears. Alors que sa mère, Lynne, déclarait qu'elle priait pour sa fille, des amis de la chanteuse ont confié qu'elle souffrait d'une maladie psychologique depuis des années.
 
Diagnostic repris par le Dr. Diana Kirschner qui n'a pas soigné Britney mais qui est experte dans le domaine de la psychologie. Selon elle, la chanteuse souffrirait d'un désordre bipolaire de la personnalité accentué par des abus de substances diverses et variées. Le plus gros problème, c'est que Britney n'a vraisemblablement pas conscience de son état et même si elle aime ses deux petits garçons, Sean Preston et Jayden James, elle semble rarement en état de s'en occuper de manière responsable. Pour preuve, selon des témoins, alors que la police montait son brancard dans l'ambulance, Britney Spears riait à gorge déployée, ce qui n'est malheureusement pas, selon le Dr. Kirschner, le signe d'une parfaite santé mentale.

C'est sans aucun doute pour cette raison que la chanteuse s'est vue retirer son droit de visite, le 4 janvier, juste après cet épisode mouvementé. La justice a, en effet, décidé de laisser Kevin Federline exercer seul l'autorité parentale. Le droit de visite de Britney est, pour le moment, suspendu "jusqu'à nouvel ordre" et devrait faire l'objet d'une nouvelle audience le 14 janvier.
 
Pour ne rien arranger, l'état de plus en plus alarmant de Brit-Brit affecte ses proches de manière inquiétante. Son propre père qui est resté auprès d'elle, alors qu'elle était hospitalisée, s'est effondré devant le personnel médical et a visiblement frôlé la crise de nerfs. Ceci étant, après que Kevin Federline ait récupéré son fils qui avait accompagné sa maman à l'hôpital, Britney Spears a réussi ce que personne n'aurait pu imaginer. Elle s'est échappée. 72 heures après son entrée au Cedars-Sinaï, elle en est ressortie ni vue ni connue, à l'insu de la police et de l'armée de journaliste qui étaient postés devant le centre hospitalier. La chanteuse s'est, en fait, offert une escapade romantique avec Adnan Ghalib, le paparazzi avec qui elle a passé la nuit il y a une dizaine de jours. Les deux "tourtereaux" ont finalement été retrouvés dans un fast food du désert californien à 22h hier soir. Le responsable du restaurant a confié avoir trouvé Britney "de très bonne humeur et heureuse avec l'homme qui l'accompagnait". Nouvelle phase d'euphorie pour Britney Spears ? Et si on comptait sur ce nouvel amoureux pour veiller sur elle et la remettre sur pieds ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience