En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Britney Spears : ascension, déclin et re-ascension de la princesse de la pop

Article par Mourad LAHDIL , le 20/02/2009 à 17h57 , modifié le 20/02/2009 à 18h35 0 commentaire

La descente aux enfers de Britney Spears a choqué le monde entier. Les signes avant-coureurs remontent pourtant à l'enfance de la chanteuse.

Comme les héroïnes de l'époque victorienne, le chemin de Britney Spears était tout tracé - sans que son avis ne soit jamais requis. Sa mère Lynne, une institutrice ambitieuse qui a toujours rêvé de fuir sa petite ville de Kentwood, en Louisiane, la pousse dès son plus jeune âge à se produire en public. Britney est âgée de huit ans lorsque sa mère lui fait passer une audition pour le Mickey Mouse Club, à New York.

Britney ne sera pas retenue en raison de son trop jeune âge, mais l'audition lui apportera les services d'un agent, trois étés de cours dans une école d'arts de la scène, et quelques rôles dans des spectacles musicaux à Broadway. Les dépenses entraînées sont trop lourdes pour la famille Spears, qui se déclare en faillite personnelle en 1993. La machine est lancée : à partir de maintenant, Britney est un investissement, et doit à tout prix ‘réaliser son rêve' pour justifier les sommes déboursées par ses parents.

Son père Jamie est un entrepreneur, qui rentre à la maison tous les week-ends et boit bien plus que de raison. Un ami de Britney raconte au magazine Rolling Stone : ‘Jamie est désormais sobre, mais quand Britney était enfant il était complètement alcoolique. Elle a hérité de très, très mauvais gênes'. Elle décrit son père comme un homme émotionnellement abusif, qui la remplit de culpabilité.

Quelques années après, le premier album de Britney Spears se vend à plus de 25 millions d'exemplaires. Les investissements de sa famille ont finalement payé ; mais c'est désormais la machine qui va pousser Britney dans ses ultimes retranchements. Elle est la poule aux œufs d'or, façonnée pour exciter l'homme hétérosexuel d'âge moyen sans briser le moindre tabou. Elle est une vierge que chacun peut déflorer, et elle n'a pas intérêt à s'éloigner de cette image ; son manager est prêt à tout pour ne pas effrayer ses fans. En mettant tant d'énergie à faire de Britney une créature quasi-asexuée, une enfant imperméable à la tentation, son entourage - et son public - l'a sans doute poussée dans la direction opposée.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience