En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Brigitte Bardot "n'a pas l'intention de quitter la France"

Article par Pauline HOHOADJI , le 10/01/2013 à 14h37 , modifié le 10/01/2013 à 14h38 0 commentaire

Dans un entretien accordé au journal suisse Le Matin, l'actrice affirme que ses menaces d'exil n'étaient qu'une manière de faire réagir le gouvernement français sur plusieurs sujets.

Brigitte Bardot n'en finit pas de faire parler d'elle. Après s'être insurgée dans les journaux du sort réservé aux deux éléphantes suspectées d'être atteintes de tuberculose, avoir menacé de quitter la France pour la Russie (lire notre article Brigitte Bardot menace de devenir russe) ou encore clamé sur tous les toits qu'elle ne reconnaissait pas son pays (voir Brigitte Bardot en a "ras-le-bol" de la France), Brigitte Bardot a décidé de s'expliquer une nouvelle fois.

 C'est au journal suisse Le Matin que l'ex sex-symbol français a décidé de se confier sur son dernier coup d'éclat : sa menace de quitter la France pour la Russie tout comme Gérard Depardieu. Elle affirme ainsi : "Je n'ai pas l'intention de quitter mon pays, c'était simplement une façon de mettre un coup de pied au cul au gouvernement français qui ne répond pas à mes appels. Ça n'était pas inutile puisque les contacts sont enfin rétablis."

Pointée du doigt pour des propos qualifiés par certains de racistes ou d'antisémites, elle contre-attaque en lançant : "Je m'en fiche, je dénonce la barbarie qui consiste à égorger des bêtes en toute conscience dans une souffrance abominable et incontestable. Les gens qui me traitent d'antisémite ou d'islamophobe sont des imbéciles. Je dénonce avec autant de virulence les corridas en France ou le gavage des oies et on ne me traite pas de raciste pour ces combats-là."

 Après une petite pique envoyée au gouvernement français : "Le gouvernement précédent était épouvantable pour les animaux. J'espère que celui-ci sera moins nul. Mais pour le moment, c'est kif-kif la bourrique", elle conclut en avouant : "Je suis en colère et fatiguée de l'être. Après toutes ces années de combat, le travail incroyable fait par ma fondation, j'ai le sentiment que rien ne bouge jamais pour les animaux."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience