En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Brigitte Bardot : les confidences de BB

Article par Malaika COCO , le 26/03/2009 à 12h53 , modifié le 26/03/2009 à 15h19 6 commentaires

Brigitte Bardot a accordé une longue interview au magazine Paris Match. Carrière, amours, maternité... BB dévoile des facettes méconnues de sa vie.

Et Dieu créa la femme, et Dieu créa Bardot... Brigitte Bardot est l'icône glamour par excellence dans les années 60. Par sa blondeur et sa sensualité, elle a longtemps incarné l'idéal féminin. Au-delà du sex-symbol, Brigitte Bardot a dissimulé bien des joies mais aussi des peines. Exceptionnellement, l'actrice âgée de 74 ans a accepté de livrer une interview-vérité à Paris Match. L'hebdomadaire, qui célèbre cette semaine son 60e anniversaire, suit Brigitte Bardot depuis ses débuts.
 
Paris Match a accordé à BB sa première couverture, avant même qu'elle ne se lance dans le cinéma. A 16 ans, elle succombe au charme de Roger Vadim, alors reporter au célèbre magazine, d'où son attachement à Match : "J'étais chez moi. C'était ma deuxième maison". Puis Brigitte Bardot a très vite connu la consécration. Mais en devenant BB, elle a souffert des dérives de la médiatisation, notamment pendant sa grossesse.
 
"J'ai été traquée, manipulée, agressée, planquée jour et nuit (...). Les volets fermés, avec mon gros ventre, j'ai tourné en rond pendant deux mois sous la menace de téléobjectifs sortant de toutes les chambres de bonne, louées depuis des semaines, qui entouraient le 7e étage de mon immeuble", révèle la star.
 
Malheureusement cette surmédiatisation a contribué à ternir les relations de Brigitte Bardot avec son fils Nicolas, fils de l'acteur Jacques Charrier : "Ce fut une naissance d'une incroyable violence, à tous points de vue. J'avais l'impression que j'allais mourir ou devenir folle. Nicolas en a subi les retombées".
 
A propos de ses liens avec son fils, Brigitte Bardot confesse : "Quarante-neuf ans plus tard, je sais que la plus grande injustice que j'ai infligée à mon fils, c'est que je lui en ai voulu de naître dans des conditions pareilles. C'est pourquoi, dans mon bouquin, j'ai écrit ces lignes si dures concernant sa naissance. Je me disais : pourquoi dois-je mettre au monde un enfant qui me bouffe la vie à ce point-là ? Je sais que, pour lui, ce fut une injustice incroyable".
 
Très lucide, Brigitte Bardot reconnaît qu'elle n'est pas une "bonne grand-mère". Elle explique qu'elle ne voit jamais ses petites-filles car "elles vivent en Norvège avec leur père, elles ne parlent pas français". L'actrice conclut en disant "je n'ai jamais cru aux liens du sang". Brigitte Bardot préfère ainsi se consacrer à son combat en faveur de la protection animale. Elle souhaite d'ailleurs que Dieu lui "donne enfin du pouvoir pour (ses) combats et qu'il change l'homme". BB reste toujours égale à elle-même !   

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience