En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Brigitte Bardot : "Celles qui portent encore de la fourrure sont des connasses!"

Article par Maxime GUÉNY , le 11/11/2011 à 14h11 , modifié le 11/11/2011 à 14h52 0 commentaire

Brigitte Bardot, 77 ans, s'est longuement livrée dans une interview accordée à Ici Paris. Elle parle, sans langue de bois, de sa vie amoureuse mais aussi de son combat pour les animaux

Brigitte Bardot, toujours aussi libre et provocatrice
"Celles qui portent encore de la fourrure sont des salopes et des connasses !". Avec une telle déclaration, on reconnait sans problème le franc-parler inoxydable de Brigitte Bardot. Fondatrice et présidente de la fondation qui porte son nom, l'emblème de l'émancipation des femmes montait néanmoins les marches à Cannes, enveloppée d'une étole de fourrure. Elle se défend: "A l'époque, on en savait pas vraiment ce que la fourrure représentait comme souffrance animale. Aujourd'hui, on le sait", affirme Brigitte Bardot.


"Ça me donne envie de pleurer"
En 1986, Bardot crée à Saint-Tropez la Fondation Brigitte-Bardot, organisme ayant pour objet la protection des animaux. Selon l'actrice, son combat "n'est pas vain. [...] Il a changé bien des comportements dans le public, il a aussi été entendu dans beaucoup de pays étrangers, grâce à mon nom et au renom de ma fondation. En France, en revanche, depuis le règne de Sarkozy et malgré ses promesses - non tenues ! -, je n'ai rien obtenu, même pas la minuscule amélioration de quoi que ce soit. Ça me donne envie de pleurer."

 

"Cette libération des femmes commence à me casser les pieds"

Emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, elle répond avec virulence sur ce qu'elle a pu apporter à cette libération des femmes : "Cette libération des femmes commence à me casser les pieds. Libérées de quoi ? D'elles-mêmes ? Elles n'ont jamais été aussi seules, avec les gosses et leurs familles recomposées. Moi, j'ai été comme j'avais envie d'être, sans me soucier de toutes ces considérations".


Elle a besoin d'un amant
Brigitte Bardot qui est rapidement devenue un sex-symbol dans les années 1960, parle de son célibat actuel : "J'ai besoin d'un compagnon, d'un mari, d'un amant. Dans mon lit, si je suis seule, je ne peux pas fermer l'œil la nuit ! [...] Alain Delon et moi sommes pareils : on est des prédateurs de l'amour. Qui s'y frotte, s'y pique !"

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience